Mon challenge Pinterest

booster créativité avec pinterest

L’autre jour, alors que je déroulais d’un pouce distrait le tableau Pinterest où j’épingle les bonnes idées brico et les recettes à tester, un chiffre a soudain attiré mon attention.

5756 épingles.

Je vous épargne le juron correspondant à cette découverte subite mais, pour moi qui me considère somme toute comme une utilisatrice assez occasionnelle de l’application, ça m’a semblé délirant, pour ne pas dire irrationnel. Je veux dire, qui peut croire un jour s’atteler à la tâche de tester vraiment des centaines de recettes aussi improbables que les cookies au chocolat et au bacon, de se mettre à la dentelle au fuseau ou de réaliser cet arc-en-ciel de tortillas? A quoi rime ce déluge d’inspirations, d’impulsions créatives et gourmandes si elles s’enlisent progressivement dans les profondeurs d’un tableau virtuel? Continue reading…

1
24 octobre 2017

Elle Decor Grand Hotel à Milan-The Open House

the open house palazzo morando milano

J’ai beau venir à Milan régulièrement, je n’y passe pas autant de temps que je le voudrais et je ne compte plus les moments à trépigner en voyant de supers expos ou événements hors de mes dates et donc de ma portée. Je m’habitue avec le temps à baver devant les communiqués de presse, je tiens d’improbables listes d’endroits à visiter et je m’accroche sur Instagram au regard des chanceux qui visitent les lieux tant convoités.

Ce week-end j’étais à Milan, les premiers jours de froid et de brouillard m’attendaient mais je n’en avais cure, car mes dates coïncidaient avec plein de trucs que je ne voulais pas manquer! J’ai beaucoup couru et peu dormi et je ne sais pas si j’aurai le temps de tout vous raconter, mais je ne peux pas me remettre au boulot sans vous avoir d’abord parlé de The Open House, le projet de Elle Decor Italia orchestré par les architectes Antonio Citterio et Patricia Viel au Palazzo Morando. Continue reading…

3
23 octobre 2017

Les album de coloriage arty Color me

livre coloriage arty

Ça fait quelques années déjà qu’ont fleuri sur les étals des papeteries et des bazars les cahiers de coloriage pour adultes. Sensés libérer du stress et concentrer l’attention dans un exercice proche de la méditation, j’en ai vu passer de tous les types et pour tous les goûts, de mandala en surcharge florale, de cavaleras mexicains en motifs gothiques. Sans avoir d’avis sur la question, je me voyais mal sortir mes crayons pour remplir des surfaces pré-dessinées. Je suis plutôt adepte du gribouillage sur coin de cahier, du genre à noircir des petits carreaux quand mon interlocuteur téléphonique s’étale un peu trop! Continue reading…

17
5 septembre 2017

Ma folie du bouturage urbain

urban jungle blogger

Je vous en parlais il y a peu, les plantes ont toujours eu beaucoup d’importance dans mon quotidien. Mais depuis que j’ai un balcon, c’est carrément devenu de la folie! Je traque partout les graines, les pousses, les rejets, et ne sors plus me balader sans mon « kit à boutures », prête à tout moment à adopter quelque nouveau spécimen glané au bord du chemin, dans les jardinières de la ville ou dans les jardins. Sans vous faire la liste de toutes les espèces ramassées, je vous avoue juste comme ça avoir bouturé un chêne, un érable et un figuier dans les semaines passées (j’ai la folie des grandeurs, je sais) (mes voisins ne se sont encore rendus compte de rien, mais ils ne vont pas tarder à flipper). Continue reading…

25
5 septembre 2017

Instant culturel au cœur de l’été

instant culturel completement flou

C’est la canicule et je ne vous souhaite rien tant qu’être quelque part au frais, au bord de l’eau ou d’un verre de rosé, et d’avoir le temps de lire tout votre saoul (le combo rosé-saoul, vous pigez?). Pour ma part je suis toujours à Lyon, dans mon appartement perché à 35 degrés, mais je bosse pour pouvoir partir quand vous serez tous rentrés (hé hé). La seule chose qui me manque, c’est justement ça, de pouvoir me poser avec un livre et la perceptive de le terminer dans la journée, sans autre contrainte que celle de se tartiner de crème solaire toutes les 2h et de s’hydrater (hydrater-rosé, vous me suivez?). Bref, j’ai beau manquer de soleil et friser le ras-le bol, voici mes lectures de l’été (on la tente ou pas la rime avec Apérol?) Continue reading…

10
30 août 2017

Le jardin sur le toit de la gare de Lyon Perrache

jardins suspendus lyon perrache

Me revoilà avec mes balades urbaines de freelance privée de vacances (mais je vous le dit tout net, à mes prochains congés ça va être l’eu-pho-rie to-tale!!!). Encore une fois, ce blog me donne l’occasion de transformer un truc à la base pas glop (l’été à Lyon en pleine canicule) en recherche de quelque chose d’intéressant. En essayant de poster du pas trop vu, du pas trop banal, je me force à sortir de mes quartiers (géographiques et mentaux*) habituels pour explorer la ville. Et vous savez quoi, ce faisant je me mets à aimer Lyon dites donc! Pas le Lyon dont tout le monde parle (je crois que je ne me ferai jamais aux horribles bars-péniches, aux quais de Saône qui sentent le pipi, à la ruée permanente vers les nouveaux spots aussi vite oubliés), mais j’apprécie de plus en plus les petits coins cachés, les angles verts, les bâtiments un peu curieux et les coins déserts**. Continue reading…

13
28 août 2017

Un dimanche archi-chouette

jean zumbrunnen lyon

Alors que tout le monde s’évade au frais au bord de la mer, on explore la ville désertée et les coins où personne ne va jamais! Vous vous souvenez peut-être qu’à peine arrivée à Lyon j’avais participé avec beaucoup d’enthousiasme à une visite de parkings souterrains? J’ai toujours bien aimé aussi le parking aérien des Halles, mais il est d’ordinaire trop fréquenté pour que ce soit agréable de s’y aventurer à pied, alors dimanche dernier, on a profité du calme général pour y entrer et s’y balader. Continue reading…

7
3 août 2017

Bienvenue Mina <3

chaton et plantes

Ceux qui me suivent mes stories sur Instagram le savent déjà, un nouveau petit être a fait irruption dans ma vie dernièrement, la douce Mina, chaton des rues née dans un jardin partagé lyonnais… Ça fait 1 an et demi que j’y nourris sa maman sauvage, et comme j’ai mis du temps à convaincre les autres jardinier de l’importance de la faire stériliser, deux portées de chatons sont nées entre-temps*. L’année dernière j’ai réussi sans trop de peine à les faire adopter (j’ai même eu un peu beaucoup de mal à me séparer du dernier auquel je m’étais beaucoup attachée**), mais cette année le calendrier des adoptions étant peu compatible avec celui des vacanciers, j’ai un peu plus de mal à trouver des adoptants motivés. Sur ces entrefaites, j’ai déménagé et gagné en surface, aussi n’ai-je pas résisté longtemps aux beaux yeux de Mina… Continue reading…

12
26 juillet 2017

New home, new life !

urban jungle

Je crois bien que ce titre un peu pourri est aussi celui d’une émission de télévision américaine qui emmène des citadins las de leur vie étriquée vivre à la campagne, et ce n’est pas vraiment le propos aujourd’hui. Mais il faut dire quand même que mes débuts à Lyon n’ont pas été folichons immobilièrement parlant (j’aime bien cette parabole pour dire que mon appart était tout pourri) (ouais, enfin, tout pourri, j’me comprends, n’exagérons rien, disons sobrement 35 m2 avec du lino imprimé parquet) (ouch). Et si j’ai tout de suite adoré mon quartier (une bonne pioche au hasard pour ne rien vous cacher), le fait de vivre dans un endroit qui ne nous plaisait pas nous a bien pourri la vie au Mec et moi pendant 2 années, et on est over-contents d’avoir enfin déménagé! Continue reading…

18
25 juillet 2017

Et pourtant, on offre des roses*…

fleurs en ville

C’est sans m’en rendre compte que je suis passée du coté green de la force. En regardant mes dernières publications sur le blog, mon feed Instagram et mes photos perso, force est de constater que, de plus en plus, je suis fascinée par le vert et les fleurs. Non pas que ce soit nouveau (rappelez-vous, je suis un copain des bois), je garde un bon souvenir des séances d’arrosage du jardin de mes parents, des matinées à équeuter les haricots ou écosser les petits pois, et des fraises qu’on allait cueillir pour le dessert (et aussi de mon élevage clandestin de doryphores qui faisait enrager mon père). Continue reading…

4
2 juin 2017