Des souvenirs de poche…

imprimer photos instagram

Vous l’imaginez bien, mon ordi est rempli de photos de Milan… Des fichiers bien ordonnés par date et sujet, régulièrement copiés sur un hard disk pour parer à toute éventualité… Je n’ai évidemment jamais pris la peine de faire tout imprimer, il y en a trop, et faire une sélection demanderait une sacrée organisation (et une semaine au bas mot de procrastination). En général je n’imprime de temps en temps que les photos de gens, les souvenirs de bons moments entre amis ou en famille, mais c’est surtout pour pouvoir les partager plus facilement. Le reste demeure enfoui dans les profondeurs de l’ordi, sans même parler de ce qui ne sort jamais de la tablette, les images d’Instagram, les clichés échangés via whatsapp et autres fichiers partagés via le web… En quittant Milan j’avais envie de faire un livre-photo avec mes photos-souvenirs préférées, un truc élaboré avec des légendes, ou alors peut-être un par thème ou par année… Au final, ça m’a semblé compliqué et j’ai laissé tomber l’idée. Quand Prentu m’a proposé de tester ses services, ça m’est revenu, et à la trouille de tout perdre s’est ajoutée l’excitation de pouvoir conserver à portée de main dans un petit format mes clichés préférés! Continue reading…

5
27 août 2015

Crackers sans gluten au sésame et au romarin

crackers au sésame fait maison

Il y a bien longtemps qu’on n’a pas parlé cuisine par ici… Et pourtant plus que jamais je ressens le besoin de me mitonner de bons petits plats qui me rappellent la maison… Mais c’est où ça maintenant, la maison? Quand même pas ce deux pièces sans âme, son lino et sa cuisine avec vue sur rien? Si je me suis assez vite approprié la chambre en y entassant mes livres, et le salon en y remontant mon bureau pour y bosser, j’ai eu un peu plus de mal avec la cuisine… Il faut dire qu’au début l’absence de frigo et de four rendait l’utilité de la pièce un peu vague, et ce n’était que « là où on va le matin parce qu’il y a la cafetière ». Et petit à petit il a bien fallut manger, faire des confitures pour préserver les fruits du jardin du quartier, réactiver un levain pour le pain, et puis un congélateur est entré dans ma vie (ceux qui me connaissent savent que j’en rêve depuis des années) et avec lui la folie des sauces à congeler, des pestos de folie et des portions d’été à remiser pour l’hiver. Mais là où je me suis vraiment sentie chez moi, ça a été avec cette recette de crackers au sésame et au romarin! Continue reading…

1
21 août 2015

Le 7 viti à Milan, au bon vin quotidien

le 7 viti vino milano

En vin, c’est bien simple, je n’y connais rien. Évidemment, je sais reconnaitre du bon vin quand j’en bois, faire berk à la piquette et différencier un alsacien d’un sicilien, mais disons-le, je choisis mes bouteilles à peu près comme tout le monde, au prix et au design de l’étiquette. (Plein de gens font semblant de s’y connaitre mieux et ça me fait souvent rigoler; ressortir un nom après l’avoir lu dans une chronique gastronomie ou s’émerveiller d’une bouteille à 70 euros ne fait de personne un amateur éclairé.) (D’ailleurs quand la conversation part sur le sujet, j’ai coutume de dire que, le vin, je ne m’y connais pas, je préfère le boire.) Continue reading…

3
15 août 2015

Le couvent de la Tourette de Le Corbusier

couvent de la tourette le corbusier lyon

Il est grand temps qu’on commence à parler de Lyon! C’est un peu difficile pour moi de définir ce que j’ai envie de faire sur la question, Lyon n’est pas Milan et de nombreuses publications existent déjà sur la ville, je me demande quels sont les aspects que je pourrais avoir envie d’aborder ici… Je n’ai pas trop envie de vous faire des revues de restos ou lieux à voir, il y a déjà des tas de blogs et sites qui font ça, et je ne sais pas trop sous quel angle faire quelque chose de nouveau… J’oscille pour l’instant entre plusieurs idées, et en attendant de me décider, attaquons avec une valeur sûre trop peu connue même des lyonnais, le couvent de la Tourette à 25 km au nord-ouest de la ville, un projet architectural de Le Corbusier dont je vous avais déjà vanté les mérites après ma visite de la cité radieuse de Briey. Continue reading…

2
13 août 2015

Instant culturel-omatic!

culture lavomatic

Depuis mon arrivée à Lyon, et n’étant pas encore dotée des biens nécessaires à la vie moderne en milieu urbain (comprenez: j’ai pas de four, ni de placard à balais, ni de machine à laver), je me vois dans l’obligation de fréquenter ces halls de vie publics plus communément appelé laveries automatiques. Une plaie? Pensez-vous, j’en rêvais! (je suis une fille simple, j’ai des rêves très abordables vous voyez) Le lavomatic, ça sonne vie étudiante trépidante, ça fleure bon les chroniques d’Armistead Maupin que je lisais dans ma jeunesse (sauf qu’à San Francisco il se passait des trucs pas très avouables entre le distributeur de lessive et l’essoreuse), ça me rappelle ma laverie alternative milanaise préférée (et aujourd’hui disparue), en bref ça me rajeunit comme c’est pas permis. D’où mon enthousiasme débridé pour les bancs de bois et les odeurs de lessive, les séchoirs qui font voltiger les chaussettes et les conservations accoudées aux machines à laver (on est d’accord, ça me passera sans doute, mais pour l’instant, laissez-moi me réjouir en paix). Autre bonus, la possibilité, que dis-je l’obligation, de ne plus sortir sans un roman à lire en regardant les débardeurs tourner derrière le hublot. D’où (et j’en viens finalement au fait) mon appétit littéraire débridé ces temps derniers. Continue reading…

7
6 août 2015

Rencontre avec Alessia, photographe de scène à Milan

photographie de scène

Dans le monde de l’image qui est le nôtre et a fortiori depuis l’explosion d’internet, on s’habitue à voir tellement de contenus, et notamment d’images, qu’on en oublierait presque qu’il y a derrière l’écran quelqu’un qui travaille pour les créer et les rendre disponibles. Si dans mon travail je passe mon temps à batailler pour faire respecter le sacro-saint copyright auprès de gens qui sont pourtant des professionnels, je ne m’étonne pas d’entendre des utilisateurs lambda faire fi des droits d’auteur ou de reproduction et dire « on peut le prendre puisque c’est sur google » (sic). Au delà des questions de budget, je trouve dommage qu’on oublie trop souvent les gens derrière les textes et les images qui défilent. Du coup, j’aimais bien l’idée de faire intervenir ici quelqu’un qui, justement, travaille à la réalisation de ces images, quelqu’un dont le nom est généralement écrit en tout petit dans la presse et sur internet et sans qui, pourtant, on ne pourrait voir que les choses qu’on se déplace pour les contempler directement. C’est pourquoi je suis ravie de donner aujourd’hui la parole à Alessia Santambrogio, photographe de scène milanaise bourrée de talent et fondatrice du web-magazine Kairós ! Continue reading…

0
4 août 2015

Arrivée à Lyon, premières impressions…

gare lyon

Je veux rentrer chez moiiiiiiiii! Je ne plaisante qu’à moitié, même si la ville de Lyon est très jolie et promet pas mal de belles virées à vélo et de joyeux divertissements… Ce nouveau départ est un peu plus difficile à gober que prévu, et si je n’ai pas continué à écrire sur ce blog pour m’épancher sur mon mal du pays, j’ai quand même envie aujourd’hui de vous confier mes premières impressions d’ici… Continue reading…

21
4 août 2015

Le Bar Basso à Milan, la ville dans un verre à pied!

bar basso cocktails Milan

Dans la liste des trucs à faire à Milan avant de déménager (même si je sais que je reviendrai, je n’ai pas pu m’empêcher de faire cette liste et de tenter de tout cocher avant de partir) (Flou Vs réalisme : 0-1), il y a des visites touristiques que je n’ai jamais faites en me disant que j’avais tout le temps, des endroits dont on me parle depuis des années et quelques lieux mythiques où je n’ai encore jamais mis les pieds. Et parmi eux, le bar Basso qui a fait l’histoire de la movida milanaise. S’il est l’un des pionniers du cocktail en ville et a connu son âge d’or pendant la période de la Milano da bere dans les années 60, il est surtout connu aujourd’hui comme lieu d’invention du Negroni Sbagliato par Mirko Stocchetto et continue d’attirer les habitués et la hype toute l’année, et les designers en particulier pendant le Salone del Mobile en avril. Continue reading…

1
22 juillet 2015

La Balera dell’Ortica, danses, fèves et flonflons!

ballera ortica milano

Ça  fait longtemps que je veux vous parler de la Balera dell’Ortica, cet endroit tellement hors du temps, tellement sympathique et parfait qu’on en vient à se demander le lundi venu si la journée du dimanche qu’on y a passé a réellement existé… Imaginez plutôt, une cour fleurie, un terrain de bocce (la pétanque italienne), une salle de bal à l’ancienne et une trattoria avec des nappes cirées bariolées, un peu d’ombre, quelques parasols, un menu estival et goutu, de la bière fraîche, de la musique et une ambiance bon enfant… Continue reading…

0
20 juillet 2015

Musical map, des cartes interactives pour voyager en musique

musical map spotify

Ceux qui me suivent depuis un moment savent que j’aime bien les cartes. Les cartes citadines qui signalent les fontaines, les sites les plus photographiés, les toilettes publiques ou encore les spécialités culinaires d’un pays, bref celles qui mixent géographie et données. Forcément, je ne pouvais qu’adorer le projet de Spotify qui consiste à cartographier les morceaux les plus écoutés par ville (bon, en vrai, seulement les plus grandes villes pour l’instant), une fois exceptés les titres internationaux écoutés partout de façon à peu prêt uniforme. En se baladant sur la carte, on accède aux playlists des chansons les plus populaires du moment et on peut, au choix, anticiper en se mettant dans l’ambiance de ses vacances, découvrir de futurs hits encore inconnus dans nos contrées ou, comme moi, se replonger dans l’ambiance toute particulière de l’audio dans les supermarchés milanais. Pas franchement mon meilleur souvenir mais, au point où j’en suis, je suis prête à supporter même Laura Pausini (merci la nostalgie). Continue reading…

1
17 juillet 2015