à propos

blog completement flou italie

Présentation

Quand on me demande de quoi parle le blog, en général je sur-ventile et j’ai des palpitations. Comment expliquer en une phrase (pas trop longue si possible, rapport à la sur-ventilation) les thématiques voyage/cuisine/Italie/culture/design? Comment dire les échappées déco, les envolées modes subites, les billets d’humeur, les recettes barjots? Depuis peu j’ai trouvé, je dis « J’ai un blog lifestyle ». Personne ne comprend ce que ça veut dire mais ça crée un blanc suffisant pour me reprendre et faire diversion: »T’as vu machine a encore mis cette robe vulgaire », « Quoi il est 17h30 mais je dois filer moi j’ai poney » ou encore « Oh écoute j’adore cette chanson ».

Genèse

Mon chez-moi virtuel a vu le jour il y a 7 ou 8 ans (j’ai perdu le fil) sur canalblog, et s’est un temps défini comme un recueil d’histoires d’une grande fille dérangée; des histoires issues du quotidien, entre pâtes fraiches, gares et pigeons… Je l’ai créé pour m’obliger à écrire tous les jours, sans chercher au début à être suivie, je n’en avais d’ailleurs parlé à personne, ni famille ni ami, le Mec ayant appris son existence bien 6 mois après sa création… Bref j’avais envie d’un espace à moi où déverser mes élucubrations et nourrir mes passions. Il n’avait ni ligne éditoriale, ni but précis, mais le seul fait qu’il existe et que je m’y tienne était une petite victoire sur la procrastination, le temps qui passe et les frustrations.

Et puis des lecteurs sont arrivés, ça m’a fait peur un peu, je n’étais pas préparée à ce qu’on m’en parle IRL ni à avoir à me justifier « Pourquoi, comment, combien? », encore moins à devoir expliquer la genèse, le sens de son nom, mon point de vue sur la monétisation… J’avais fais ça à l’instinct, et même si j’ai plusieurs fois recadré le tir, dépersonnalisé un peu, cessé de me montrer et cherché à rassembler le tout dans des catégories cohérentes, c’est resté un espace de découvertes et d’expérimentation permanente.

Ça peut paraitre bête, mais je le vois encore comme un espace à moi et je suis toujours un peu surprise de recevoir des mails, des avis, des mercis. Mais c’est formidable aussi et de jolies choses sont arrivées par ce biais depuis: des rencontres, du boulot parfois, et le sentiment d’avoir construit quelque chose d’utile au travers de ce qui n’était pour moi qu’un exercice et, il faut bien le dire, une sorte de thérapie; je trouve que c’est un peu de la magie!

Après 9 ans en Italie, je me suis installée pour quelques temps (qui sait combien?) en France, à Lyon (pas trop loin quand même de Milan) et, si beaucoup m’ont posé la question, il m’a semblé évident que j’allais emmener avec moi ce terrain de jeu virtuel et continuer à le faire grandir… A ma façon, un peu flou(e), avec un peu de tout, beaucoup d’Italie et de passion pour la vie, la ville, la bouffe et les gens qui rient! Pour tout ça, merci!

Partenariats

Puisqu’on m’en a récemment fait la remarque par mail (mes lecteurs sont adorables mais néanmoins impitoyables), je souhaite clarifier la politique de ce blog rapport aux différents partenariats: Complètement flou est pour moi un espace d’expérimentation, je n’en tire pas de revenu à proprement parler mais accepte parfois des partenariats, en général en lien avec les thématiques abordées ici, et parfois non, plutôt acceptés à titre de petit défi. Les liens sponsorisés sont ainsi généralement signalés en fin d’article (je dois en faire 3-4 par an, c’est donc normal si vous n’avez rien remarqué!) et j’offre à certains partenaires la possibilité d’apparaitre en sidebar (sans que ça gène la navigation ni n’interfère dans la lecture des articles du blog).

Certains articles comportent aussi des liens d’affiliation Amazon, principalement sur des livres (des livres que j’ai achetés ou que des attachés de presse m’ont fait parvenir, que j’ai lus et aimés, faut-il le préciser?). Le lien renvoie vers la plateforme d’achat et, si vous achetez le livre par ce biais, ça ne change rien pour vous mais je touche une commission de quelques centimes ou euros. C’est plutôt une expérience qu’autre chose de ma part (et pour tout vous dire ça m’a rapporté durant le dernier trimestre 2015 quelque chose comme 4 euros) (trop peu pour un yacht donc, même de chez Playmobil). Aussi ne craignez rien, gentils lecteurs, parce que question transparence du blog, je n’ai rien à cacher et on voit au travers de mon porte-monnaie!

Bonne lecture! N’hésitez pas à me contacter pour toute question, cris d’admiration ou demande de renseignement (ou pour me proposer de quoi me payer un yacht, bien évidemment) info@completementflou.com

Et pour en savoir un peu plus, voici une interview (qui commence à dater) sur le site d’Expat blog