Arts&Foods à la Triennale de Milan, un pari brillant!

padiglione italia expo 2015 triennale

Hier j’ai eu la chance d’explorer avant leur ouverture les grandes expos de cette année au musée de la Triennale de Milan. Si j’étais vaguement sceptique à l’idée d’une énième expo sur le thème de l’alimentation, thème de l’expo universelle oblige, je suis ravie de la qualité de la scéno et des oeuvres rassemblées! En fait, cette expo est justement considérée comme l’un des pavillons italiens de l’Expo 2015, sorte de caution artistico-culturelle de l’évènement! Le principe, c’était d’explorer le rapport entre l’art et les rituels liés à l’alimentation depuis 1851. Un pari réussi en 7000m2 d’installations, collections, projections, oeuvres d’art et scènes reconstituées autour de la préparation, la distibution et le partage des denrées, aussi bien dans la sphère privée que publique. Le parcours chronologique amène le visiteur dans divers secteurs du musée, et s’enrichit au passage d’oeuvres créees spécialement pour l’occasion et les lieux.

expo 2015 milano triennale

Si certaines sections m’ont un peu barbée par leur caractère « reconstitution historique d’une salle à manger d’époque », l’expo m’a en général réservé d’excellentes surprises. De la zone dédiée au pique-nique à la collection de cartes postales des resto d’autoroute Autogrill, des couverts utilisés dans le film 2001 l’odyssée de l’espace dessinés par Arne Jacobsen à une galerie de natures mortes en tous genres en passant par la madeleine de Proust, les crises alimentaires, les repas bibliques, la publicité et le packaging, les rations militaires, la cuisine automatisée de Tacques Tati, la mode et la vaisselle en plastique produite en série…  Des analogies/contradictions qui interrogent et donnent à penser…

arts & food mostra triennale milano

sleeping dogs

dennis oppenheim

Evidemment, j’ai surtout trainé dans les dernières salles dédiées à l’art conteporain et à des oeuvres monumentales comme la Bread house de Urs Fischer, fascinante représentation à la fois d’une certaine idée d’opulence et d’un délabrement létal. Je regrette, l’expo étant encore in progress lors de ma visite, de n’avoir pas pu expérimenter les aspects auditifs, puisque certaines installations en appellent aux 5 sens, et d’avoir loupé certaines projections vidéos n’étant pas encore opérationnelles… Un bon prétexte pour y retourner ce soir lors de l’inauguration officielle, et pourquoi pas tous les jours jusqu’au 1er novembre!

deep throat

arts & food expo 2015 milano triennale

urs fischer

bread house

woman wih shopping arts & foods

arts & foods triennale milano expo 2015 café

igloo del pane

triennale expo 2015 milano arts & foods

Tom Sachs McDonald

tom sachs nutsy's McDonald's

expo 2015 giardino triennale

Je n’ai partagé ici que quelques photos d’oeuvres qui m’ont frappée, pour en savoir plus il vous faudra y aller… (4.5. Dennis Oppenheim sleeping dogs 6.Mona Hatoum deep throat 7. Thomas Demand Stove 8.9. Urs Fischer bread house 10. Ron Mueck woman with shopping 11. Jannis Kounellis untitled 12. Mario Merz igloo del pane +Jannis Kounellis untitled 13. Edward & Nancy Reddin Kienholz useful art n°3 14.15. Tom Sachs Nutsy’s McDonald’s)

La Triennale – viale Alemagna 6 – du 9 avril au 1er novembre 2015

8 avril 2015
share on facebook


No comments yet.

Leave a comment