Boring collection, un espace de travail ludique !

fuorisalone ventura lambrate

Pendant le Salone del mobile, lorsqu’on parle d’installation, on observe souvent différentes stratégies. Il y a ceux qui choisissent de mettre en avant l’histoire de la marque, ceux qui misent tout sur un designer phare, ceux qui orchestrent l’espace sous forme de rétrospective, ceux qui cherchent plutôt à offrir un spectacle visuel… et ceux qui misent tout sur la scénographie de l’évènement.

Dans cette veine, on se souvient d’Electrolux il y a quelques années, de sa tablée baobabesque et de ses montagnes de cacahuètes à décortiquer; si l’installation a marqué les esprits, elle n’avait pourtant qu’un lointain rapport avec les distributeurs d’eau présentés cette année… En 2016, c’est Lensvelt qui obtient la palme de l’interaction avec son installation Boring collection mettant en scène du mobilier de bureau gris et quasi invisible, mais nullement dénué d’esprit…

milano design award 2016

En simulant un espace de travail monochrome tout juste égayé de grandes piles de papier, et en positionnant des corbeille aux endroits stratégiques de la pièce, la scéno a su insuffler à tous le démon du jeu: on se prend vite à chiffonner, viser, lancer et, les premières timidités passées, on vise clairement ses voisins de bureau d’une boulette de papier bien calibrée. Sommes nous tous de grands enfants que la tentation d’une corbeille surélevée suffit à déchainer? N’étaient-ce les monticules qui, très vite, ont rendue malaisée la circulation dans l’espace, je suis certaine que des mutineries se seraient déclenchées, à base de course de chaises à roulettes, de concerts de tiroirs et de lancers de pots à crayons!

milano design award lambrate 2016

boring colection award salone del mobile 2016

Ce vent de rébellion bureautique et ludique, en allant bien au-delà du mobilier proposé (la marque propose par ailleurs toute une gamme de meubles rien moins que banale), s’est montré payant, puisqu’un Milano Design Award a été remis à la marque pour son installation, plaçant devant plus de 1600 compétiteurs (dont Tom Dixon et son expo monumentale à la Rotonda della Besana) le simple délire des visiteurs et la volonté de participer, de s’approprier l’espace et le mobilier. J’aime quand les idées, mêmes banales ou en apparence faciles, font un pied de nez au marbre, aux dorures, aux lustres monumentaux et aux buffets de mignardises stylisés, et j’adore encore plus l’idée que ce soit un fabricant de chaises à roulettes et de placards à dossiers qui ait eut cette idée!

boring colection milano design award

29 avril 2016
share on facebook


No comments yet.

Leave a comment