Cappuccino forever…

IMG_4846

Depuis mes ennuis d’estomac (à peu près arrangés merci), je ne peux plus boire de café sans le regretter dans un délai des plus brefs. Du coup, après quelques tentatives, je me suis résignée à ne boire que des ersatz à base de chicorée, orge toasté et autre liquides sombres surmontés d’une mousse grise (brrr)… Ceci dit, cette privation passagère (du moins je l’espère) n’a en rien ralenti chez moi la passion pour le café. Surtout ici, au pays du café, où j’en apprends tous les jours un peu plus sur la question. J’entame donc ici une nouvelle petite série sur le sujet. Avec pour commencer, quelques notions de prime importance sur le cappuccino

Le nom déjà… cappuccino, ça veut dire quoi? Il parait que tout viendrait de la couleur marron clair, qui rappellerait la robe des frères cappuccini (capucins)… mais on dit aussi que le « petit capuchon » se référerait au capuchon de mousse déposé sur le café…

Pour ce qui est de la recette, oubliez les horreurs qui ont pu vous être servies en France ou ailleurs, dans le cappuccino point de chantilly! (si, je vous jure qu’on m’en a servi des comme ça!). La recette se compose d’un café serré et de mousse de lait entier chaude, dans un rapport de 1/3 pour 2/3 (pour les maniaques qui veulent la vraie proportion, il s’agit en réalité de 3/10 de café pour 7/10 de lait). Du cacao en poudre peut être saupoudré au dessus de la tasse, avant ou après l’ajout du lait selon les préférences et le dessin voulu, mais il doit dans tous les cas être amer et de très bonne qualité (sinon autant ne pas en mettre).

Techniquement ensuite, sachez que le vrai cappuccino se boit au bar uniquement! Laissez tomber les succédannés domestiques, seule la machine à café du bar garantit les 90°C et les 9atm de pression nécessaires à la réalisation du doux brevage… En plus, seuls les barmen expérimentés sauront vous y imprimer, d’un mouvement du poignet tenant la cruche de lait, un coeur, une fougère ou un lys, indispensables (si)…

Les bonnes manières enfin, pour ne pas avoir l’air d’un plouc au café… Déjà, on ne boit pas le cappuccino dans n’importe quelle tasse. Que les barmen de pacotille remballent mugs colorés et tasses en verres, le cappuccino se boit exclusivement dans des tasses de porcelaine ou de faience blanche hautes de 7 à 8cm et larges de 8 à 9cm… Sinon ce n’est pas chic…

Ensuite, si l’association cappuccino-brioche est un grand classique du petit déjeuner au bar, on ne fait pas trempette, ce n’est pas classe! Et on ne boit pas non plus la bouche pleine! On consomme le tout debout au bar en faisant le moins de miettes possibles et surtout, surtout, et même si l’on est en terrasse, on n’écrase jamais son mégot dans la soucoupe, sous peine de passer pour un malotru de la pire espèce!

J’allais oublier, on évite de commander un cappuccino après les repas. Outre que ce n’est pas chic non plus (décidément), c’est aussi mauvais pour la digestion. Et on n’en commande jamais deux de suite, sous peine de passer pour un vrai dépravé (vous savez, dans « la bohème » d’Aznavour, ils boivent des cafés crême plutot que de manger…) (comprenez, ça fait pauvre!)

On raconte que le meilleur cappuccino d’Italie se buvait à une époque au bar Gambrinus à Naples, où les barmen étaient des experts en la matière… Si le bar d’alors n’est plus, il en reste quelques salles (Via Chiaia, 1), et la légende suffit à me donner envie de tenter l’expérience si je passe un jour par Naples… A Milan, il parait que celui de chez Sant’Ambreus n’est pas mal du tout, je m’empresserai de vous donner mon avis sur la question dès que mon estomac me le permettra!

Et comme vous avez sagement lu tout ce qui précède, je propose de vous faire gagner un petit kit de personnalisation de cacao sur cappuccino… (comment ça j’ai dit qu’on ne boit pas de cappuccino à la maison?) (j’ai dit ça moi?) Laissez-moi un commentaire en m’indiquant votre façon à vous de boire la cappuccino, ou pour quelle autre boisson vous le dédaignez (ou encore si vous faites trempette, en dépit des bonnes manières!). Vous avez jusqu’à dimanche 2 octobre à minuit, ensuite je tire au sort (mais pas à minuit hein) et je vous dis qui va faire joujou avec ses pochoirs à cacao… (qui, soit dit en passant, fonctionnent aussi très bien pour décorer n’importe quel gâteau)

(les photos en tête d’article m’ont été offertes par un ami photographe)(et non ce n’est pas moi qui m’envoie tous ces croissants!)

29 septembre 2011
share on facebook


32 Comments to Cappuccino forever…

  1. je le bois avec la bouche (non?!) et surtout en me léchant les babines (ce qui n’est pas classe mais bon, faudrait pas voir que de la mousse m’échappe)

  2. Brenda on 29 septembre 2011
  3. Je bois mon cappuccino le soir devant la tv,(oui,je le bois décaféiné).
    Merci pour ton concours très sympa!

  4. Thebeautytest on 29 septembre 2011
  5. Oh… je suis nostalgique… Cet article me replonge dans mes souvenirs à Roma!
    J’y ai passé 6 mois et à deux pas de mon université se trouvait LE MEILLEUR cappucino que j’ai pu trouver dans toute la ville. Crème sur le cappucinno: c’était aussi le moins cher!
    Un vrai régal…
    Mais le dernier que j’ai pu boire et qui était vraiment le top du top du TOP c’était…. à NY!!!! oui je sais, pas forcement evident! Mais si si, le MEILLEUR!
    Merci en tous cas pour cet article, j’ai appris pleins de choses.

  6. Sweet Paris on 29 septembre 2011
  7. Moi je n’en bois pas ! Je lui préfère largement son grand frère le café, dans un grand mug bien rempli !

    Mais les pochoirs pourront aussi me servir pour faire des jolis gâteaux !

  8. Xel0u le l0up on 29 septembre 2011
  9. En tant que lectrice fidèle (et meme fan de ce blog!!) et Milanaise depuis un an (et dire que je ne t’ai toujours pas rencontrée honte à moi…) je me dois de participer à ce concours (et puis ils sont quand meme sympas ces pochoirs!!!)

    Pour moi rien ne vaut le café italien, l’espresso, le vrai, amaro comme on dit ici (comprendre sans sucre), court, au gout intense qui reste sur les lèvres un long moment après la dégustation. Bien sur vous apprendrez ici que celui-ci ne se boit qu’au comptoir (seuls les « francesi » ont le temps de s’asseoir au tables de bars pour boire un café!), à peine vous a-t-il été servi vous l’avelerez encore brulant et en deux gorgées pas plus (encore une fois si vous prenez votre temps et attendez qu’il refroidisse vous etes forcément étranger!)

    Autant vous dire que l’espresso français aujourd’hui me semble bien fade à coté…

    Bon c’est pas tout mais tout ça m’a donné envie d’un petit café!

    Ciao a tutti !

    P.S: je tiens à m’excuser par avance pour mes fautes d’accents mais certains accents n’existent pas sur le clavier qwerty.

  10. Clemy on 29 septembre 2011
  11. franchement j’ai appris beaucoup de choses… j’espère en resortir quelques unes dans les diners ! (sinon je joue pas…pas pour être désagréable hein, j’aime beaucoup trop ton blog, mais je ne saurai pas quoi en faire de ces bidules, mieux vaut qu’ils aillent faire plaisir à quelqu’un qui les souhaite)
    bises

  12. georges on 29 septembre 2011
  13. Mon cappuccino, je le bois tous les matins à la maison et il n’est pas mal du tout, bien qu’un peu moins corsé que ceux qu’on peut boire dans les bars. D’ailleurs, chaque fois que je vais au bar et que je demande un «cappucio» (dans mon coin de l’Italie, personne ne dit «cappuccino», mais bien «cappucio»), je me sens jugée! J’ai l’impression de commettre un crime irréparable en ne prenant PAS un espresso normal. Les Italiens sont vraiment à cheval sur la tradition parfois, particulièrement en ce qui concerne l’art du café… Personnellement, j’aurais juste envie de leur répliquer que de mettre du sucre dans son café, ça, c’est un crime irréparable!

  14. Mélissa Verreault on 29 septembre 2011
  15. Alors moi j’aime le café… et les cafetières, j’en possède une collection importante (entre 20 et 30… je calcule plus…) toutes en état de marche. Alors le café italien est une référence, forcément, et la première chose que je fait en arrivant en Italie (à l’aéroport, ou sur l’autoroute dans la première station essence…) c’est de commander un Espresso. Mais pas de cappuccino, d’abord car je n’ai pas eu l’occasion d’en boire un vrai et donc de l’apprecier… et puis le lait dans le café, même en mousse, je suis pas fan… j’aime les ristretto, doux et violents !
    Mais bon, j’aime le café, et surtout ne me proposez pas un café filtre, ou un café américain dans un gobelet de 500ml en polystyrène… A oui, je suis aussi propriétaire de la machine à Georges, qui fait un café acceptable (pour moi en tout cas, même si mon Italienne préférée, qui est aussi la mère de ma fille… le trouve pas bon…). J’ai aussi une Bialetti modèle Brikka (les connaisseurs apprécieront) que je n’ai jamais su utiliser, peut être n’avais-je pas la bonne mouture. Bref le café, j’adore. (les parenthèse aussi, vous l’aurez sans doute remarqué)

  16. alex on 29 septembre 2011
  17. Loin d’être aussi savante que toi sur le sujet, j’aime bien boire un cappuccino dans une brûlerie mais il est vrai que, souvent, en France, ils confondent café viennois (avec chantilly) et vrai cappuccino…
    Grâce à toi, je ne le boirai plus jamais de la même façon !

  18. La Papote on 29 septembre 2011
  19. Moi je l’aime le dimanche après-midi dès l’automne…enfin pas l’automne de cette année…plutôt dès que le froid pointe le bout de son nez, et que les feuilles commencent à tomber.
    C’est mon petit plaisir, un peu de repos avec un cappuccino, devant la télé…je le savoure !

    Et je l’aime encore plus, au retour des pistes après une journée de ski…avec de bons biscuits sablés fait maison à tremper dedans. Je trouve le cadre idéal, la neige à recours toute la montagne, la nuit commence à tomber, il fait froid dehors, on est fatigué par le ski, ça réchauffe, ça fait du bien, et c’est un moment que l’on partage en famille; 🙂

  20. Sunny Cloud on 29 septembre 2011
  21. Ooo moi j’adore boire du cappuccino entre filles pour se raconter nos vie… J’aime bien y tremper des biscuits secs maison et parfois aussi… je trempe le doigt dans la mousse pour la goutter !

  22. Vanness Les Bons Plans on 29 septembre 2011
  23. Jet ente ma chance.
    Je ne bois pas (encore) de cappuccino, mais je me sens de plus en plus fatiguée, un jour peut-être que je le testerai.
    Sinon je joue pour ma maman qui boit son cappuccino chaque matin.
    Merci pour le concours.

  24. andaf on 29 septembre 2011
  25. C’est rien joli ce petit kit. Je persiste à dire que tu devrais ouvrir une boutique ebay avec tous ces petits trucs que tu nous trouve 🙂
    Et pour le cappuccino, je le bois… en Italie (oui, ça limite, je sais). J’ai déjà essayé en France, et j’essaie toujours, mais honnêtement, ce n’est jamais qu’un ersatz de ce que je buvais quand je travaillais à Torino ! Donc le vrai de vrai c’est au comptoir in Italia, et le faux à table, dans un café français (ou chez moi, mais après, il faut nettoyer le lait qui est parti partout sur la machine à espresso ;D)

  26. Estellecalim on 29 septembre 2011
  27. alors tout comme toi, en ce moment je ne peux plus boire de café, mais il m’arrive quand même de m’en servir un pour tremper, parce que oui, je me fout royalement des bonnes manières et j’adoooore trempouiller !! ^^C’est tellement bon la tarine imbiber de café ou mieux encore le biscuit, le cookie avec des pépites de chocolat juste mouillé par le café …rhooo, j’aime vraiment ça !!^^

  28. nanie on 29 septembre 2011
  29. oui oui j’adore faire trempette !!
    et un bon cappucino dans un bar un dimanche apres midi d’hiver : j’adore!
    merci pour ce concours

  30. misschocoreve on 29 septembre 2011
  31. Le cappucino pour moi c’est seulement au bar, seulement en compagnie d’une très bonne copine et sans brioche, croissant ou autres.
    Je le prends en général dans l’après midi et je me délecte de la mousse !

    Le dernier en date, c’était pendant mes vacances en Bretagne, à Saint Malo 🙂

  32. Mnêmosunê on 29 septembre 2011
  33. Moi, je le bois chez une amie, qui a un petit appareil bien sympa, pour faire la mousse de lait, qu’elle a acheté en Italie.
    On le boit sur sa terrasse, devant sa piscine ou derrière la persienne de son salon, s’il fait trop chaud.
    Il y a le chant des oiseaux et les alizés, qui nous rafraîchissent de temps à autre.
    J’adore passer des moments comme ça, avec elle.
    La dernière fois, mes parents m’avaient envoyé d’Italie des Cuneesi et en accompagnement… C’était divin !!!
    Merci pour ce petit concours, c’est toujours sympa de partager son expérience avec les personnes qui habitent de l’autre côté du globe. Moi, j’adore 😉

  34. Ninou on 30 septembre 2011
  35. Un cappuccino… hummm !!!
    Mon dernier était en Italie, dans un café de Cuneo, avec une amie et Ninou.
    Humour et tendres souvenirs, un très bon moment au chaud, pour ce lendemain de Noël 2010 😉

  36. Fabio on 30 septembre 2011
  37. Huuuuummmmm le cappucino, trop bon, je le bois principalement quand nous allons en vacance en Italie, le matin au petit déjeuner, en tête à tête avec mon p’tit mari.

  38. Patchwork/Marie-France on 30 septembre 2011
  39. Le cappuccino…
    Des souvenirs d’enfance par milliers, de bons moments passés en famille ou avec des amis.
    Le dernier en date, pour ferragosto, quand nous sommes allés avec mon mari, dans notre famille, dans le piémont italien.

  40. LaMama on 30 septembre 2011
  41. Merci Flou 😉

  42. LaMama on 30 septembre 2011
  43. Tu reveilles la de beaux souvenirs de cappucinos venitiens… Mais j’avoue, honte à moi, je tremps mon morceau de brioche…

  44. Chocoralie on 30 septembre 2011
  45. Je me rappellerai longtemps des yeux affolés et des pupilles dilatées du bel Italien qui allait devenir mon fiancé quand je lui ai proposé un cappuccino , bien au chaud à la maison … soluble,chauffé au micro-onde et dans un mug « Bart simpson » » AAARRHHHhh ( j’ai eu droit aux quolibets et autres railleries mais il m’a gardé tout de meme,j’ai heureusement d’autres atouts! ).Depuis, il m’offert la moka et la petite machine pour faire la mousse .. ça change la vie!

  46. Magali Fi on 1 octobre 2011
  47. Voilà une gourmandise dont je me prive avec plaisir, je n’aime pas le café au lait, oups pardon, erreur de langage ! ^^

  48. Heyoka on 1 octobre 2011
  49. @Heyoka: j’avoue lui préférer également le café tout court! j’en déduis que tu ne joues pas?

  50. flou on 1 octobre 2011
  51. J’ai découvert le vrai cappuccino en Californie. J’en commandais souvent, je savais où ils étaient vraiment bons et quel mec du café les faisait bien. Je commençais toujours par déguster un peu de mousse à la petite cuillère. Je me suis souvent dit que ce serait assez cool d’avoir une tasse de mousse seule. Quand je suis rentrée en france j’ai eu ma machine à espresso et j’ai travaillé dur pour faire des bons cappuccinos. D’ailleurs… ca fait bien longtemps que je n’en ai pas fait. Je ne commande jamais de cappuccino dans un café car j’ai moi aussi eu droit à la chantilly donc je ne prend plus le risque. Chez moi c’est mieux. Je veux bien me couper un bras pour gagner les petits trucs à dessiner sur la mousse!!

  52. Ambroisie on 1 octobre 2011
  53. Nous, c’était l’été dernier avec ma femme.
    Tous les deux, sur une terrasse de la Place St Marc.
    Et oui… On a trempouillé nos brioches dedans, mais qu’est-ce que c’était bon !!!!!

  54. LouPapa on 2 octobre 2011
  55. Cet article met le cappuccino à la bouche et j’en apprends beaucoup! eh bien moi je le bois façon Cocoon à la maison et je délaisse volontier le café quand il y en a! par contre pas de trampouillette dedans!

  56. Chat-Mallow on 2 octobre 2011
  57. Alors moi, le cappuccino, je suis une adepte: tous les matins, au petit-déjeuner (et parfois aussi dans le journée!), je le savoure et je dois dire que j’ai la chance d’en boire un qui se rapproche beaucoup de ceux qu’on boit en Italie: j’ai investi dans une machine nespresso qui fait également la mousse de lait et j’ai réglé mes proportions « comme en Italie »… et c’est chaque jour un bonheur!

  58. Sophie (Paul et Margaux) on 2 octobre 2011
  59. Eh ben moi, le cappuccino, je ne peux plus en boire depuis que je n’ai plus d’estomac (oui, je suis une étrangeté… 😉 C’est pour ça que j’ai mis du temps à atterrir ici, je n’avais pas vu que c’étaient des pochoirs multi-usages, comme lot !
    Bon, cela dit, quand ma môman en boit un (souvent), je ne peux pas m’empêcher de tremper les lèvres dans la mousse en espérant avoir une belle mousse-tache !

  60. Arsinoe la Crapaude on 2 octobre 2011
  61. Bon le concours est terminé mais peut-être n’as-tu pas encore tiré au sort… Je tente quand même 😉
    J’adore le cappuccino depuis que je l’ai découvert lors d’un voyage scolaire lorsque j’étais en 3e au collège. Il me semble d’ailleurs que c’est un des meilleurs que j’aie bu mais la magie du moment, la 1ère sortie sans les parents ont dû contribuer à le rendre extraordinaire…
    Je ne sais pas si cela se fait, vu que tout semble bien codifié mais j’aime, lorsqu’on me le sert, le boire avec la cuillère (un peu de café et beaucoup de mousse) avant de le boire normalement. Je ne le commande jamais en France puisqu’ils ne savent pas le faire et qu’il coûte un oeil! A chaque fois que je vais en Italie, dès la frontière passée, je m’arrête dès que possible à l’autogrill pour boire le 1er cappuccino du séjour, mmmmm…

  62. Caro on 3 octobre 2011
  63. J’ai vécu 25 ans en italie et envahie par la nostalgie du vrai bon cappuccino comme là bas je viens d’investir dans une de longhi et grâce aux video de maxicoffee j’ai reussi du ler coup un super cappuccino, sans les dessins n’ayant pas de pochoirs.
    Bon ce n’est quand même pas celui d’un vrai barista

  64. Maria on 14 décembre 2015

Leave a comment