Carnets de voyage, l’Italie…

litalie

J’en ai souvent parlé ici, de mon dépit de ne pas pouvoir voyager plus, les vacances étant souvent consacrés à des retours en France, nécessaires au maintien des liens familiaux comme de ma passion pour le fromage costaud (notez la rime romantique^^). Visiter d’autres pays certes, mais aussi découvrir plus avant celui où je vis et que j’aime tant…

Le truc que j’aimerais faire, ce serait louer une voiture et partir quelques semaines sur les routes, un voyage en Italie façon road-trip, sans programme ni volonté d’exhaustivité, pour découvrir les destinations qui manquent encore à mes carnets… En attendant, j’aime bien l’idée de réunir mes différents souvenirs de voyage dans un billet, ça me permet de rappatrier un peu d’archives, en attendant de les compléter bientôt… Vivement l’été!

carnet de voyage rome carte postale italie

Rome, j’en ai le souvenir dément de deux jours de l’automne 2009 à trotter dans la ville dès le petit jour, à la descente du train, du soleil qui se lève sur la colonne trajane, d’une séance de bronzette devant le musée de l’Ara Pacis à regarder les apprentis photographes s’exercer, d’une balade le long du Tibre, des artichauds frits de chez Sora Margherita (Piazza delle Cinque Scole, 30), de l’air glacé dans le Panthéon, de la lune au travers des arcs du Colisée, du quartier d’architecture fasciste de L’EUR, des places ensoleillées, des fontaines, des églises décrépies et des ruelles sans fin où, entre une glace et un verre de vin, on respire l’air romain…

carte postale carnet voyage venise

Venise, c’est aussi le souvenir d’un voyage express en 2011, d’une journée à marcher le long des canaux à déchiffrer les noms des rues en dialetto, à boire des spritz en regardant les bateaux, à lever le nez sur des fresques, palais et statues, et à humer l’air marin du plus beau dédale flottant que j’aie jamais vu…

carte postale verone carnet voyage

Vérone, en deux visites express aussi (2010), m’a laissé le joli souvenir de places moyenâgeuses, d’un épatant marché, d’un pont de brique crénelé qui surplombe l’Adige, et d’une sorte d’attraction poètique moderne, le mur de graffiti devant la maison de Juliette où les amoureux expriment leur flamme ou leurs voeux, voire leur dépit en cas de désaveu… (me voilà lyrique, ça rime en -eu!)

carte postale lace de come voyage

Les abords du lac de Côme, je les connais de mieux en mieux, pour les avoir parcourus en ferry, à pied, en stop, à la nage et en voilier… De l’adorable place de Torno aux rivages colorés de Varenna, des jardins de Lenno au port de Menaggio, de la villa d’Olmo au jardin dans la montagne de Cernobbio et des cimes de Brunate au refuge sur le sentier pour Bellaggio, je crois être décidément amoureuse de ces rivages où la vie semble ralentie et comme suspendue entre deux ferry…

carte postale ligurie

La Liguria, c’est la villégiature typique des milanais cossus, qui s’en vont le week-end venu rejoindre leur bateau ou leur maisonnette perdue, pour profiter de l’air du large, des focaccie démentes et des fritures de merlu… Il suffit cependant d’une toile de tente et d’un vélo pour en profiter sans compter… Ruelles animées de Gênes ou plages de galets désertes à Framura, étape chic à Santa Margherita ou sentiers dans la montagne pour rejoindre Levanto, une variété de possibilités réunies sous un seul mot: tout est beau…

carte postale pouilles italie

Les Pouilles, c’est une sorte de voyage dans le temps et l’espace, une quintessence d’exotisme simple et enchanteur: vieillards assis au seuil des portes, enfants qui courent dans les rues, marchés criards et gens qui s’endimanchent le soir venu, on y respire un autre air, on y fait la sieste et on s’y gave de panzerotti, taralli et calamars frits. De plages en plages, de ruelles ombragées en fêtes de village endiablées, on y découvre une autre Italie, faite de rites d’un autre temps et de gens mangent des glaces et des granite quel que soit le temps.

carte postale chartreuse pavie pavia italie

J’ignore pourquoi, j’ai très peu de photos de Pavia… mais heureusement d’excellents souvenirs de tours médiévales, de petites places carrées, d’un château en briques, de la campagne environnante où sautillent des lapins et de ce chemin le long du canal qui mène à la célèbre Chartreuse bicolore, à l’étonnante façade de marbre sculpté et aux cloitres de briques où s’étend une roseraie…

carte postale lac de garde garda italie

Le lac de Garde, c’est l’une de mes destinations italiennes les plus récente (2012), et si je l’ai trouvé moins charmante que mon lac de Come adoré, j’en ai le souvenir d’une agréable journée, entre miroitement de l’eau sur fond de montagnes, adorables criques où l’eau est gelée et végétation luxuriante qui invite à la sieste ombragée…

Et tant d’autres destinations à découvrir encore! Ferrara, Bologne et Trieste par exemple dans le nord, et plus au sud, la Toscane, Naples, l’Ombrie, la Basilicate et la Sicile et ses villes au noms qui chantent, Palerme et Syracuse…

Ps: je me rends compte que dans mon empressement j’ai omis Vigevano et la jolie Turin! Qu’à cela ne tienne, ce sera l’occasion d’y retourner pour vous en parler mieux!

lien sponsorisé

4 décembre 2012
share on facebook


9 Comments to Carnets de voyage, l’Italie…

  1. T’as encore du bol de retourner dans ta famille dans un autre pays. Moi j’hérite de « vacances visites à la famille » dans le même pays. Youhou 10 ans de vacances franco-françaises imposées. On s’évade de temps à autre quand même.

  2. heidi on 4 décembre 2012
  3. @heidi: c’est vrai quand on y pense, meme dans le meme pays on peut etre loin et avoir ces memes impératifs vacanciers… du coup j’arrète de me plaindre, allez!

  4. flou on 4 décembre 2012
  5. Aaaaah je VEUX retourner en Italia … il y a trop d’endroits que je veux absolument explorer. Retourner à Napoli, connaître Sienna, Firenze, Turin, Milan, Bologne … toutes les villes italiennes semblent avoir une touche de magie qui m’envoute.

  6. Lucie on 4 décembre 2012
  7. Pour moi qui me languis de l’Italie depuis si longtemps (je retournerais bien à Florence, Bologne, Parme? Rome… et puis je découvrirais bien Naples, Ischia, et le reste aussi), ton article est une véritable torture!
    Pour la peine tu me feras cent lignes de rimes romantiques 😉

  8. Violette on 4 décembre 2012
  9. @Violette: avec tous les noms de fromages français tu veux dire? (zut y’en a trop ^^)

  10. flou on 4 décembre 2012
  11. Oh oui! Se perdre en Italie…

  12. Lilith on 4 décembre 2012
  13. Heureux qui comme Flou ferait un beau voyage 🙂

  14. Océane on 5 décembre 2012
  15. @Océane: exactement ^^

  16. flou on 11 décembre 2012
  17. sympa ce petit détour vers l’Italie.autre site pour découvrir l’Italie.

  18. milano on 10 novembre 2013

Leave a comment