Graver son nom dans la pierre, ou comment adopter une flèche du Duomo

IMG_5062

Le Duomo, vous connaissez sûrement, c’est la première chose que les touristes vont voir à Milan, la belle cathédrale de marbre blanc qui illumine le centre-ville de sa façade sculptée et de ses crêtes dentelées. C’est aussi un gouffre financier quand il s’agit de restauration, nettoyage et dissuasion de pigeons. C’est pourquoi, comme au temps des seigneurs mécènes et de leurs généreux dons, les milanais sont appelés à faire un geste pour participer au maintien de sa bonne condition, en adoptant una guglia pour unir leur nom ou celui de leur entreprise à l’épatant momument.

Au début, j’ai cru qu’il s’agisait d’adopter une gargouille, et je trouvais ça plutot sympa de pouvoir s’associer à un dragon griffu, mais il s’agit en réalité de restaurer l’une des 135 flèches de marbre sculpté…

cathédrale milan marbre

Vous pouvez ainsi choisir votre flèche, figurer dans la liste des donateurs et devenir un peu le mécène de la cathédrale locale! Un euro suffit pour contribuer, mais si le coeur vous en dit, vous pouvez vous lacher du porte-monnaie, tenter de faire partie du top des donateurs (!) et quand la plaque « dai milanesi » sera apposée, vous pourrez dire « j’en étais »… Les grands donateurs verront quant à eux leur nom gravé dans la pierre de la flèche choisie pour un demi-siècle (ça en jette nan?) et pour la modique somme de 100.000€…

rénovation flèches cathédrale milan

J’ai en général tendance à considérer que c’est l’Eglise qui devrait prendre en charge l’entretien de son patrimoine, mais je ne peux qu’être émue de voir que, du Canada au Japon, de l’Angleterre à la Russie, des gens se soient sentis concernés par le sort de la 2e plus haute cathédrale du monde, l’unique dont les terrasses soient accessibles, et aient souhaité participer à ce qui, dès le début, a constitué un défi matériel et humain.

Infos: point information situé sur le Corso Vittorio Emanuele, ou sur le web ici.

31 janvier 2013
share on facebook


5 Comments to Graver son nom dans la pierre, ou comment adopter une flèche du Duomo

  1. Buonasera, et bien ce n’est pas une si mauvaise idée après tout. Un peu de solidarité ne fait jamais de mal 🙂

  2. Graziella on 31 janvier 2013
  3. Oui, je vois pas pourquoi l’Église ne s’investit pas d’avantage… Mais c’est aussi vrai que c’est chouette de pouvoir posséder un bout de son patrimoine!! =)

  4. Lilith on 31 janvier 2013
  5. Wouaw c’est impressionnant je ne savais pas du tout ! Nous sommes montés la voir et c’est très beau vu d’en haut, et aussi très impressionnant. Bon par contre à terre on se fait agresser par des vendeurs à la sauvette et ça gache tout mais bon, c’est le lot des lieux touristiques, j’imagine…

  6. Onee-Chan on 13 février 2013
  7. En lisant ton blog je me rends compte que c’est pas mal de devoir voyager même sur 3 jours pour le boulot de son mari des fois ^^

  8. Onee-Chan on 13 février 2013
  9. @Onee-Chan: tu as de la chance si tu peux l’accompagner! Un séjour n’est jamais trop court pour découvrir une ville, si tant est qu’on ne cherche pas à tout voir et tout faire!

  10. flou on 13 février 2013

Leave a comment