Instant culturel spécial BD #2

pigeon livre

Et revoilà l’instant culturel BD de l’imposteur! Bon du coup, comme je découvre, vous allez voir qu’il y a un peu tous les genres, j’imagine qu’avec le temps j’aurai mes genres de prédilections mais pour l’instant, je papillonne du comique à la caricature, du reportage au roman graphique… (et c’est fou, en plus, j’aime tout!)

les flingueurs raoul fracassin

Vous aimez le cinéma, les héros à la française, grandes gueules et gueules cassées, les films d’action mêlés de dialogues qui sont autant de répliques cultes, autant de bons mots bien balancés? Vous allez adorer les aventures de Raoul Fracassin! Une BD comme un film d’action avec ses scènes qui s’enchainent, ses rebondissements, ses coups de feu intempestifs et une bonne vieille rivalité anglo-franco-russe pour alimenter les répliques phares en clichés! Le dessin est un peu trop caricatural pour moi, mais j’ai bien aimé le rythme enlevé et les clins d’œil ciné et ces moments où les personnages, même en plein danger, prennent le temps de balancer une vanne ou de se chamailler… Les flingueurs – Philippe Chanoinat et Philippe Loirat

Nine Antico BD

Je vous ai déjà dit ici mon amour pour les Beattles et cette vie un peu fofolle qu’ils ont du vivre entre acides et groupies, cette époque de concerts mythiques, de mœurs débridés et de fleurs dessinées. Et bien c’est tout l’esprit d’Autel California, la BD en noir et blanc (ça c’est une constante, j’adore), entre Beattlemania, rassemblements de fans, instants mythiques d’Elvis, heures de gloire de Phil Spector, tentatives pour apercevoir les Rolling Stones à leur hôtel, passage à Monterey Pop et rêves de midinettes à base de tapis volant avec Jim Morisson… enfin l’impression de revivre de l’intérieur les grands moments d’une époque mythique sur fond de bonne musique… (et à la fin, les notes et les crédits musicaux écrits à la main <3) Autel California – Nine Antico

autel california Nine Antico

autel california elvis Nine Antico treat me niceDans un tout autre registre, j’ai dévoré le superbe reportage dessiné d’Emmanuel Lepage réalisé lors de son voyage en 2010 aux îles de la désolation (Note pour plus tard: toujours choisir des hôtes rbnb ayant la passion des BD). Invité à embarquer sur le Marion Dufresne chargé de ravitailler les TAAF, les Terres Australes et Antarctiques Françaises, il rendra compte chaque jour, en dessin, de son émerveillement pour la nature pourtant pas toujours hospitalière, la lumière australe et les paysages lunaires des îles de Crozet, d’Amsterdam, de Saint-Paul et de Kerguelen, surnommées les îles de la Désolation en raison de leur isolement et des histoires tragiques dont elles ont été jadis le théâtre. J’ai aimé les comptes-rendus quotidien qui disent le mal de mer et les difficultés à dessiner par grand vent, mais aussi les liens puissants qui unissent les rares hommes et femmes à peupler ses planches, l’équipage et les scientifiques en mission isolés au bout du monde pour de longs mois, sans omettre les problématiques pratiques de l’isolement géographique. C’est un vrai voyage que ce livre, beau et puissant, à la fois plongée dans le passé au travers des histoires et légendes qui hantent chaque île, et possibilité de tenir un petit bout de cet infini lointain entre ses mains. Emmanuel Lepage – Voyage aux îles de la désolation

iles de la désolation BD

voyage aux iles de la désolation bd

BD voyage aux iles de la désolation

Et pour finir, comme d’habitude, j’attends des noms! Dénoncez vos auteurs préférez, balancez vos must-have en matière de BD, vos titres cultes et les nouveautés selon vous à ne pas manquer!

3 octobre 2015
share on facebook


No comments yet.

Leave a comment