la fabuleuse légende de la sardine et de l’ananas…

Les gens disent que, quand j’ai connu Le Mec, il ne portait que des chemises avec des ananas… en réalité, s’il est vrai qu’il n’était pas encore passé du coté obscur de la rayure, il ne s’agissait pas vraiment d’ananas… mais des petites fleurs, des motifs cachemire, des rayures dorées et du rose, ça oui… mais c’est quand même l’expression « à l’époque où tu portais des chemises avec des ananas » qui est restée…

du coup, cette année, voyant revenir au gout du jour sur les podiums les imprimés « soleil couchant sur la mer » ou « cocotiers et flamands roses », nous est revenue en tete cette idée des ananas… mais après avoir écumé les boutiques vintage de la ville, il a fallu se rendre à l’évidence, les ananas, c’est encore plus vintage que vintage (comprenez: c’est avant-gardiste, l’année prochaine tous à vos ananas!)refusant de renoncer devant l’adversité (nous sommes plutot tenaces), nous est venu en tete de faire nos propres imprimés d’été… mais, en y pensant bien, nous ne partons pas surfer sous les cocotiers, mais ramasser des coquillages et des vagues en pleine poire en Bretagne…
aussi, en lieu et place des ananas, soleils couchants et cabane en rondins de bord de plage, ce sera plutot algues, sardines et moules!

et, comme Le Mec est au moins aussi cinglé que moi, le voilà qui court acheter de la teinture et de l’encre textile, qui s’agite dans les magasins en quete du support idéal, qui gratte et grave toute la nuit jusqu’à obtenir l’exacte réplique de notre huitre/cendrier en creux dans le bois, et qui tamponne comme un fou tout ce qui lui tombe sous la main… j’opte pour ma part pour un marcel gris, et l’élégante sobriété d’une sardine…

quelques heures de tamponnage plus tard (on y prend vite gout, j’ai failli personnaliser mes torchons de cuisine dans la foulée!), et d’un indispensable séchage, je vous laisse seuls juges du résultat…

prêts à partir en vacances? prets, fin prêts même!

30 juillet 2010
share on facebook


2 Comments to la fabuleuse légende de la sardine et de l’ananas…

  1. Ha ha j’adore ! Motifs improbables, hein… Mais sacrément originaux !

  2. Ombellifère on 24 octobre 2012
  3. @Ombellifère: attends, à Milan, les pigeons c’est pas improbable du tout, c’est meme carrément incontournable ^^

  4. flou on 25 octobre 2012

Leave a comment