La pâtisserie Fugazza, amaretti et vieilles dentelles…

IMG_5196

Attention attention, ceci est un scoop, je vais vous parler aujourd’hui d’un de mes endroits fétiches à Milan… Un café pâtisserie au décor de boiseries laquées et de plantes vertes d’un kitsch achevé, où déguster de délicats biscuits d’un autre temps et des pâtisseries comme on en fait plus… Un lieu à la fois vintage et futuriste, intemporel et transgressif, has-been et complétement in

Des babas au rhum surdosés servis avec le sourire par la signora Giovanna qui boitille aux tartelettes fruitées voilées de sucre emballées avec art par le fils Gianpiero en blouse blanche, on respire ici un air différent…

Certains d’entre vous peut-être lu la logeuse de Roald Dahl? Avec ce voyageur qui s’arrète dans une pension tenue par une inquiétante vieille dame, dans une ambiance de napperons crochetés et de papier peints anglais? Et bien, chez Fugazza, on ressent le même décalage (à ceci pret que le thé n’est pas empoisonné!): sous leurs airs candides et leurs pulls pastels tricotés, mère et fils sont en fait de grands rebèles qui font des cakes à l’ananas, refusent de livrer la recette du panettone, de céder aux sirènes de la nouveauté et de répandre de la sciure par terre quand il pleut, n’en déplaise aux clients râleurs qui se plaignent de glisser sur le marbre orangé…

Il fut un temps où j’y passais jusqu’à 3 fois par jour, pour les croissants au miel le matin, un toast à midi et un café-cannolo en journée, assise à l’une des minuscules tables ou accoudée au comptoir à rêvasser devant les improbables bouteilles de Cynar (liqueur d’artichaud) ou de Vov (liqueur d’oeuf)…

Qu’on aime ou pas l’endroit et les personnages qui le hantent (Maria et ses cendriers plein en terrasse le matin, l’homme à la bière devant les brioches à partir de 18h, les vieilles dames qui pépient et grignotent devant un cappuccino parsemé de cannelle à 16h…), tout le monde tombe d’accord sur la qualité du service, la rapidité de calcul de la note par la signora et le soin extraordinaire apporté à la confection des cunesi, baci di dama, tartes belle-hélène, truffes et autres amaretti

A fréquenter assidument pour entretenir son pic glycémique, lustrer le bord du bar avec ses coudes et faire partie un instant du décor patiné, enrubanné et surréaliste…

Pasticceria Fugazza – Via Vigevano 45 – Milano (8h-20h, fermé le mardi)

30 avril 2012
share on facebook


4 Comments to La pâtisserie Fugazza, amaretti et vieilles dentelles…

  1. Je veux y aller !

  2. heidi on 30 avril 2012
  3. Je suis déjà fan!

  4. Lilith on 30 avril 2012
  5. Je crois qu’il va falloir organiser un we à Milan fissa-fissa ^^

  6. Céline on 30 avril 2012
  7. @Céline: you’re welcome!

  8. flou on 1 mai 2012

Leave a comment