L’austérité, ou l’art d’éplucher les patates…

IMG_5177_B&w_4

Vous n’êtes pas sans le savoir, c’est la crise, les perspectives d’avenir riant sont minces, et il nous faut faire face à une période d’austérité… Je me souviens qu’il y a deux ans, à l’annonce de la faillite de l’Islande, j’avais ricané, me demandant ce que ça pouvait bien pouvoir dire… et bien, je vais bientôt le savoir, vu que c’est au tour de l’Italie d’être au bord du désastre (avec ou sans son cher président du conseil que tout le monde déteste après l’avoir aimé si fort… la meilleure excuse italienne aux problèmes actuels…)

Quand la crise a commencé, je m’étais imaginé que c’était plutôt bon signe, signe de changement, promesse de renouveau, santé et bonheur, tout ça… Des clous!

Quoiqu’il en soit, nous voici devenus austères (et donc, selon l’ami Larousse, dépourvus de tout ornement, de tout agrément) (ça promet)… Un hiver plein de rigueur s’annonce, à manger des patates, à compter sa monnaie, à s’éclairer à la bougie et à bricoler…

Vous savez quoi, on va essayer de faire ça de façon drôle, comme un jeu (on disait qu’on mangerait des trucs de pauvres et qu’on aurait des loisirs de fauchés)… Une sorte de défi, réussir à économiser au milieu de la tourmente financière, tel l’avare garder jalousement sa cassette, se contenter de peu, vivre d’amour et d’eau fraîche…

Qui sait, c’est peut-être l’occasion de prendre de bonnes habitudes? (ou, au moins, de devenir des pique-assiettes de premier ordre!)

14 novembre 2011
share on facebook


13 Comments to L’austérité, ou l’art d’éplucher les patates…

  1. A mon avis, on ne sera pas épargnés en France non plus, ça n’est peut-être qu’une question de mois… Et pourquoi pas se contenter de peu ?!(moi, j’aime bien les patates…).

  2. Ilse on 14 novembre 2011
  3. La bouffe de pauvres… j’en étais à me dire: bon imaginons ne plus avoir de sous pour s’habiller…comment est-ce que je m’en sors? Je me remet au tricot? A la couture? c’est aussi un challenge

  4. Eudoxie on 14 novembre 2011
  5. Gratin le lundi, purée le mardi, frites le mercredi, pommes de terre noisette le jeudi, patates sautées le vendredi, patate à l’eau le dimanche… On peut y arriver !

    Blague à part, en France on n’est pas su tout à l’abri et de deux, je crois sincèrement que revenir à des bases de vie plus simples ne peut pas faire de mal.
    D’ailleurs, depuis une semaine je joue à éteindre toute source d’électricité à 22h. Et ce n’est pas une si mauvaise idée puisque 1/ je me couche plus tôt, 2/ hey ben on économise et on soutient moralement les japonais 😉 3/ avec mon chéri on en profite pour papoter tranquillement, une bougie dans les parages. En plus c’est romantique. 4 pierres d’un coup 😉

    Bon sauf là présentement, insomnie est de visite..

  6. Céline on 15 novembre 2011
  7. @Céline: et le samedi, on jeune? 😉

  8. flou on 15 novembre 2011
  9. Moi j’ai du mal à imaginer mais bon…. ><

  10. Xel0u le l0up on 15 novembre 2011
  11. @Xel0u le l0up: à imaginer quoi au juste?

  12. flou on 15 novembre 2011
  13. Moi je n’aime pas les patates 🙁
    Et ce sera notre tour bientôt… Mais ta façon de l’envisager me rassure presque sur les mois à venir!

  14. Violette on 15 novembre 2011
  15. @Violette: vous allez voir, j’ai de grands projets de fauchés, tant mieux si ça vous inspire! 🙂

  16. flou on 15 novembre 2011
  17. Le samedi c’est Sabbat 😉

  18. Céline on 15 novembre 2011
  19. Je me relis et me rends compte que commenter à 1heure du mat passée n’est vraiment pas une bonne idée.
    P.S. une pierre, 4 coups.

  20. Céline on 15 novembre 2011
  21. une légende urbaine veut que dans ma montagne on fasse de la glace à la patate
    😀

  22. heidi on 4 décembre 2011
  23. @heidi: si le Mec (le mien, pas le tien 🙂 ) savait ça, il foncerait dare-dare!

  24. flou on 4 décembre 2011
  25. le plat du pauvre par excellence qui est devenu célébrité mondiale : la pizza! farine eau et tomate à la base.. et basta; mais miam

  26. marie on 15 avril 2015

Leave a comment