le biscuit le plus vendu du XXe siècle…

50461943

Et bien oui… Vous pensiez tout simplement venir ici, prendre la recette des Oreo et les engloutir à la vitesse du son… et bien non… trop simple… Avant de déguster les biscuits farcis, c’est vous qui allez vous farcir un peu d’histoire, de sociologie et de psychologie collective… (mais après promis on mange)« Oreo est la marque déposée d’un biscuit en sandwich, produit par Nabisco. La forme courante est une garniture blanche et douce dite « crème » (mais sans lait), coincée entre deux biscuits ronds au chocolat (mais avec seulement 7% de cacao en poudre). Depuis leur création, plus de 490 milliards d’Oreos ont été vendus, ce qui fait d’Oreo le biscuit le plus vendu du XXe siècle.

À l’origine, les Oreos avaient une forme plus haute et existaient en deux parfums : meringue au citron et crème. Ils étaient vendus 30 cents les 500 grammes dans de petites boîtes au couvercle transparent.

Pour les amateurs de coupage de cheveux en quatre, sachez qu’il y a plusieurs théories concernant l’origine du nom « Oreo », divisant les partisans d’une dérivation du mot « Or » (car les premiers packagings étaient dorés), ou bien du mot grec « Oreo » qui signifie « montagne » ou « colline » (les premiers Oreo ayant cette même forme). D’autres théories prétendent que les lettres « re » du mot cream étaient en sandwich entre les deux « o » du mot chocolat, ou encore que ce nom semblait simplement être une jolie combinaison de sons… » (wikipedia.fr)

Quoiqu’il en soit, la discussion étant close une fois les bouches pleines, ça n’a pas grande importance… Mais là encore, différentes écoles s’opposent sur la meilleure manière de le déguster… alors que certains le mangent tel quel (quel manque d’imagination n’est-il pas), d’autres le trempent dans le lait, tandis que les puristes suivent la recommandation officielle du site Oreo: le détacher en faisant tourner les deux biscuits, lécher la crème et tremper les biscuits restants dans du lait… pourquoi faire simple…

Mais pour certains, c’était encore trop simple… de cette amour de la simplicité est né un jeu, ou plutot une revisitation du jeu de dames utilisant des moitiés de biscuits,  la partie avec la crème servant de pion blanc. Quand on saute un pion, on le mange. Et pour la dame, on met un gâteau entier plus la moitié qui a été jusqu’au bout.

Et comme vous aussi, vous avez eu la patience d’aller jusqu’au bout, je ne vous ferai pas languir plus et vous livre ici meme la recette des Oreo maison, afin que vous puissiez choisir votre camp…

Recette tirée du fabuleux livre « la pasticceria » de Guido Tommasi Editore…

(la recette indiquant « pour 20 cookies », inutile de vous dire que j’ai doublé les doses)

biscuits: 140g de farine, 2g de sel, 110g de beurre mou, 75g de sucre, 30g de sucre glace, 1 jaune d’oeuf à température ambiante, 6g de vanille liquide, 15g de cacao en poudre, 30g de chocolat

ganache: 35g de creme fraiche épaisse, 115g de chocolat blanc

Avant tout, tamiser la farine avec le sel et le cacao, mélanger le sucre en poudre et le sucre glace, faire fondre le chocolat à feu doux.

Mélanger le beurre travaillé en pommade aux deux sucres. Ajouter le jaune d’oeuf, la vanille et le chocolat fondu. Mélanger. Ajouter enfin les ingrédients secs et mélanger à nouveau.

Transférer le mélange obtenu sur un plan de travail et lui donner la forme d’un cylindre de 15 cm de long environ. L’entourer de pellicule alimentaire et le mettre au frigo pour au moins 1h 1/2.

A l’issue de ce délai, préchauffer le four à 165°C, recouvrir deux plaques de papier sulfurisé. Sortir le cylindre du frigo, oter la pellicule et détailler en fines rondelles (3mm environ) à l’aide d’un bon couteau. Mettre les disques ainsi obtenus sur les plaques, enfourner pour 10-12 minutes par fournée.

Pendant la cuisson, faire fondre le chocolat blanc à feu doux. Ajouter la crème et laisser refroidir 1/4 d’heure.

Quand les biscuits et la ganache ont un peu refroidis, mettre une cuillérée de ganache sur la moitié des biscuits, recouvrir avec les biscuits restants et aplatir pour distribuer la crème.

Laisser reposer au moins 30 minutes (mais si vous allez y arriver!) avant de déguster!

5 mars 2010
share on facebook


No comments yet.

Leave a comment