le blues de la madeleine…

54651189

Comme en ce moment c’est pas franchement la fête dans la tête du mec (disons que des fois il a un peu l’impression de vivre comme dans Dallas…) (mais sans les puits de pétrole) (et encore heureux, parce que par les temps qui courrent ça aurait été ceux de BP…), je disais donc que je tentai de remonter le moral des troupes (sans allusion aucune au remballage de drapeaux, vuvuzelas & co actuel) , en utilisant une bonne vieille technique: la bouffe… et puisque sa madeleine de Proust à lui, c’est vraiment une madeleine… parfumée au citron, chipée à la sortie du four de l’usine alors encore artisanale, des madeleines de Commercy où son papa préparait la pâte… j’ai donc fait des madeleines… et utilisé, pour changer, la simplissime recette issue du blog tout neuf (et déjà fort appétissant) de lacuisineauvitriol

Pour une vingtaine de madeleines… (28 dans mon cas avec mes plaques en métal)

150g de farine, 150g de sucre, 100g de beurre demi-sel (ou pas, mais moi j’aime bien avec), 3 oeufs, le jus et le zeste d’1/2 citron, 1/2 sachet de levure chimique (levure de bière dans mon cas, vous commencez à etre habitués, parce que je préfère et puis c’est plus typique meusien!)

Faire fondre le beurre dans une petite casserole, laisser refroidir. Pendant ce temps là, battre le sucre et les oeufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajouter la farine et la levure, puis le jus et le zeste rapé du 1/2 citron. Mettre la pâte au frigo pendant 2 heures.
Au-delà de ce laps de temps, préchauffer le four à 220°C, beurrer les moules à madeleines, garnir chaque alvéole d’une cuillère à soupe de pâte et enfourner pour 8 minutes…

Fermez les yeux… vous les voyez, le ciel gris et les champs innondés?

30 juin 2010
share on facebook


No comments yet.

Leave a comment