Le café italien… ou plutot LES cafés!

IMG_5595

Je vous avais promis une série d’article sur le café et finalament, après une bafouille sur le cappuccino et une brêve sur une expo de cafetières, je vous ai comme qui dirait plantés là… Aussi, je vous parlerai aujourd’hui de cette habitude italienne, bruyante mais rigolote, qui consiste à former une cacophonie au bar à toute heure en commandant son café… Parce qu’en réalité, nombreux sont ceux qui ne se contentent pas d’un café, mais exigent une variante plus ou moins élaborée de la chose… Evidemment, le summum de l’activité consiste à passer commande en même temps que ses voisins aux exigences divergentes…

-Le decaffeinato, sans caféine donc, est une première option. Toujours servi dans une tasse différente de celles utilisées pour le café normal (on ne mélange pas les torchons et les serviettes), et déclinable en cappuccino, macchiato

-Le caffè macchiato reste assez simple, on ajoute à une petite tasse de café une cuillère de mousse de lait… (là où ça se corse, c’est quand on vous demande à quelle température vous voulez la mousse, chaude, tiède ou froide…)

-Le cappuccino fonctionne sur le même principe, sauf qu’il est servi dans une grande tasse, et se voit constellé de cacao en poudre tamisé… Là aussi, la variante tiède existe, sans parler du cappuccino senza schiuma (sans mousse, l’équivalent en réalité de ce qu’on appelle en France un café au lait)

-Le caffè lungo, légérement plus long mais servi tout de même dans une tasse à espresso dont il n’atteind pas la moitié de la contenance… à ne pas confondre avec le caffè americano, servi dans une immense tasse avec une mini-cruche d’eau chaude à part, qu’on vous assorti d’au moins 2 sucres…

-Le caffè ristretto, l’inverse du précédent, encore plus court, pratiquement un fond de tasse, tellement noir qu’on y lit même pas l’avenir, et que la déplorable habitude de sucrer transforme en boue glycémique qui n’atteint qu’avec peine le bord de la tasse où vos lèvres viennent la cueillir…

-Le marocchino, c’est en revanche une petite tasse de café versé sur un fond de cacao et recouvert de mousse de lait… ne me demandez surtout pas quelle est la différence avec un mini-cappuccino, si ce n’est qu’on y met le cacao avant… Certains bars remplacent d’ailleurs le cacao par une cuillère de nutella (ne testez pas, c’est mal…)

-Le caffè corretto, celui des vrais de vrais, « corrigé » à la grappa (pouah!). A commander dès le matin pour s’assurer le respect du barman et l’effroi des voisins de bar!

-Le latte macchiato: là encore, les ingrédients sont les mêmes, mais le rituel est différent: on verse un café sur un grand verre de mousse de lait, et on saupoudre de cacao…

-Le caffè d’orzo enfin, c’est mon ami depuis mes maux d’estomac de l’été, ersatz sans caféine, honni puis finalement apprécié, j’essaye d’y convertir les drogués de la caféine à grand renfort de dégustations en version cappuccino, macchiato tiepido, cacaoté ou arrangé… (une fois qu’on a saisi le principe, les déclinaisons sont infinies)

6 janvier 2012
share on facebook


11 Comments to Le café italien… ou plutot LES cafés!

  1. Il y avait un site comme ça (que j’avais trouvé chez toi d’ailleurs je crois). Où l’on voyais l’habitude française du café et celle beaucoup plus bordélique et colorée des italiens (avec une infinité de variante) bon je ne sais plus où est-ce…

  2. la pintade aixoise on 6 janvier 2012
  3. @la pintade aixoise: je pense que tu parles du petit film de bruno bozzetto http://www.completementflou.com/europe-and-italy-de-bruno-bozzetto/

  4. flou on 6 janvier 2012
  5. C’est pas bien de donner envie comme ça !
    Ici, quand tu demandes juste un café et un verre d’eau, c’est déjà compliqué alors…
    Et, je pense, que c’est ce qui fait le succès des Starb*cks et autres chaînes du même type : là, ce n’est pas bon mais tu peux construire ton café comme tu l’entends !

  6. La Papote on 6 janvier 2012
  7. Merci pour ton décryptage, je n’y voyais pas toujours clair et préférais m’en tenir au lungo, à présent j’oserais le macchiato 🙂
    Mais je ne vois pas le caffe latte dans ta liste ? J’en commande souvent au goûter pour y tremper mes biscotti (le top combo pour se faire traiter de mémé par les italiens … et si tu joues au cartes en même temps on envoie l’ambulance et on te fous en maison de retraite illico ^^)

  8. Lucie on 6 janvier 2012
  9. C’est un beau dossier sur les Italiens et le café ! Je me souviens qu’un jour, du côté de Milan justement, on m’avait proposé un café – il était tellement serré, que j’avais l’impression qu’il était fait sans eau !

  10. matchingpoints on 6 janvier 2012
  11. mon manque de mémoire m’a fait me limiter au cappuccino lors de mes quelques passages en Italie….la prochaine fois je ferai un effort pour le souvenir de tous ces noms et gouter d’autres cafés…..merci!

  12. Babeth59 on 6 janvier 2012
  13. Le « corretto » à la grappa, c’est assez dégueu, mais à autre chose, genre du Calvados (je sais, pas très italien) ou du cognac, ou encore du brandy version espagnole, moi j’aime bien 🙂

  14. M'dame Jo on 7 janvier 2012
  15. Abonnée à mon cappuccino (à défaut d’en boire des vrais en France), il faudrait que je découve le marocchino.

  16. heidi on 10 janvier 2012
  17. Moi, j’adore le capuccino!! MErci de ta visite et de ton gentil commentaire.

  18. nonnapapera on 11 janvier 2012
  19. T’as vu j’ai une mémoire de dindon mais je suis quand même 😀

  20. la pintade aixoise on 12 janvier 2012
  21. Merci celà ma bien aidé pour un appro sur les cafés italiens

  22. mikael on 13 mai 2014

Leave a comment