Liguria, vélo and Cie…

IMG_3754

Je crois que j’ai un certain talent pour réussir mes vacances… vous en connaissez sûrement, de ces gens qui partent sans rien prévoir pour d’improbables périples sans rien réserver à l’avance, sans plan et sans guide, et qui tombent pile au bon endroit pas trop peuplé à la bonne période où il fait beau… bah voilà, c’est un peu moi…

Cette année encore, ça n’a pas loupé… cette semaine improvisée de camping en Liguria a été tout simplement géniale… L’installation de la tente en 3 minutes à peine, le meilleur emplacement avec la plus belle vue sur la mer et des voisins charmants et calmes au possible, la mer à température parfaite, une piste cyclable bienvenue pour aller d’une plage de sable fin à une plage de galets en passant par une crique dans les rochers, des tartines d’anchois ou des focaccie à la sauge en guise de déjeûner, des dinettes improvisées le soir (même que le Mec, me voyant rattraper in extremis une goutte de confiture qui menaçait notre nappe, m’a promûe « vraie femme d’extérieur »), une quantité minime de touristes au mètre carré et des siestes au soleil nourrissant de grands questionnements philosophiques (du genre « les yachts c’est un peu comme des HLM des mers, sauf qu’en plus ça coute une blinde »)

Comme je suis gentille, je vous dis même où c’était, comment y aller et qu’y faire…

à Framura, le Camping Il nido del gabbiano: tout petit, niché sur les hauteurs avec vue sur la mer… des emplacements petits mais bien faits (oubliez les tables pliantes, les barbecue et les panoplies achetées un jour d’enthousiasme décathlonien), un calme qui s’explique sans doute par le chemin parcouru en côte pour y parvenir (ça use, ça use), une petite piscine pour se rafraîchir et un prix fort correct (9euro/tente + 8euro/pers). Seuls bémols: les douches sont froides à moins de se munir d’un jeton-Graal d’un euro pour 4 minutes de béatitude (mais vous verrez, on apprend vite à ruser), et les prix pratiqués par l’épicerie sur place sont un peu exagérés (notemment celui des rouleaux de PQ, Graal n°2 du camping) (là aussi, on comprend vite qu’il est sage de faire ses courses au village juste en dessous, et de remplir ses bouteilles d’eau aux fontaines des villages…)

Il nido del gabbiano. Loc. Pianello 4. 19014 Framura. 0187810155. http://www.ilnidodelgabbiano.com

Pour y parvenir, vous pouvez bien sur utiliser votre voiture (mais si je peux me permettre, c’est un peu de la triche), je déconseille l’option vélo depuis la gare (pour l’avoir testée, hin hin) et propose plutot l’alternative navette ATC de la gare de Framura jusqu’à Setta (conduite sportive façon montagnes russes au son du klaxon, de quoi pimenter les vacances pour 1,20 euros…) puis la fin du parcours à pied (ça vous apprendra à voyager léger)… Pour la descente en revanche, le sentier longeant les potagers et traversant Ravecca et Anzo est très agréable…

Tous en vélo! Si toute tentative d’ascension est à oublier, le bord de mer en revanche est plat et a été très bien aménagé. D’où notre riche idée d’avoir emmené nos vélos (se renseigner auprès de Trenitalia, peu de trains les acceptent, et leur transport coute 3,50 euro). Vous pouvez aussi choisir de les louer sur place, au départ de la piste cyclable au dessus du port de Framura (10 euro/jour). Une fois en selle, à vous les anciens tunnels ferroviaires qui longent la mer, et l’accès aux plages et aux villes de Bonassola et Levanto…

Les plages Si vous hésitez entre sable, petits galets ronds et rochers, l’endroit est pour vous! Rien qu’à Framura, le choix s’offre entre les cailloux des criques Arena et Torseï (juste devant la gare), les rochers du petit port ou les galets ronds de la plage de porto Pidocchio… Après quelques coups de pédales, place au sable des plages de Bonassola, aux criques rocheuses bordant les sentiers de randonnée, et au sable fin de celles de Levanto… A Bonassola et Levanto, pour les amoureux des camaieus de transats et de parasols, il y a même quelques plages privées, et pour les amateurs, une plage de nudistes est signalée entre Framura et Bonassola…

Les randos Pour ceux à qui la nage, la bicyclette et les escaliers menant aux villages ne suffiraient pas (genre moi), il existe aussi de nombreux sentiers de randonnées permettant de rejoindre Deiva Marina, Bonassola et Levanto au milieu des oliviers, mais aussi d’admirer le panorama depuis les pointes rocheuses de Punta dei Marmi, Punta Monte Grosso, Punta della Madonna, Punta Levanto… (et surtout on n’oublie pas son chapeau, les parcours ne font que quelques kilomètres mais sous le soleil de midi et après quelques bonnes montées (et 3kg de focaccia), la cadence a tendance à ralentir…) La carte des parcours des sentieri azzuri est disponible à l’office du tourisme de Framura, en italien et en anglais.

Qu’est ce qu’on mange?! On arrive ici au coeur de l’expérience en Liguria! Je ne saurais vous conseiller trop, ayant surtout pratiqué la dinette en camping, mais je peux tout de même vous donner 2-3 tuyaux… Si le marché de Bonassola (le jeudi) m’a un peu déçue, j’ai craqué pour le marché couvert de Levanto, avec son monsieur qui vend des anchois au citron et des pignons de pin par paquets d’un kilo et ces trois dames agées qui le matin vendent les produits de leur potager et leur vin maison (fameux!) tout juste estampillé rosso… (avec une mention spéciale à Luciana qui m’a fait découvrir la bourrache (borragine)… A tester aussi, les anchois et calamars frits vendus sur la place de Bonassola par un jeune homme dans un Ape Piaggio gris reconverti en barraque à frites… Sinon, foncez les yeux fermés à l’épicerie de Framura pour les panini, les patisseries maison, les pâtes fraiches, mais surtout pour la gentillesse et la main leste sur le fromage des souriantes marchandes… Et sinon, arrétez-vous partout pour goûter et discuter des mérites comparés de la farinata (sorte de fine galette de pois chiches), de la focaccia al pesto, aux olives, à la sauge ou de la focaccia di Recco au fromage… Et sur la route qui mène au camping, si vous avez la chance de croiser Aldo de retour de son potager avec son chien, demandez à gouter à ses fameuses patates roses…

10 août 2011
share on facebook


14 Comments to Liguria, vélo and Cie…

  1. Tu me fais rêver, c’est super joli et comme je suis une gourmande, je bave aussi chaque fois que je lis focaccia.
    (et je viens enfin de retrouver le nom de ce truc que je mangeais quand je travaillais à Turin : la farinata ! merci pour ça ;D)

  2. Estellecalim on 10 août 2011
  3. Bonjour, je passe souvent par chez toi mais ne laisse pas forcément de commentaire… Mais là, obligée!
    Super plan, belles photos… y’a plus qu’à trouver un créneau. Quand est-ce que tu lances ton guide de voyage? 😉

  4. Gwenaelle on 10 août 2011
  5. Ca avait l’air génial dis donc !! superbes photos

  6. MissBavarde on 10 août 2011
  7. Oui, et ces gens-là sont très énervants 🙂
    Cette région a l’air magnifique, ça ne peut que me redonner envie de retourner en Italie, ça fait si longtemps…merci pour tous ces conseils avisés !

  8. Chris on 10 août 2011
  9. @Estellecalim: il me semble qu’à Turin elle est légérement différente, ils la garnissent de sauce tomate alors qu’en Liguria elle est servie nature…

  10. flou on 10 août 2011
  11. je t’ai retrouvé (bon, c’est vrai, j’ai comme qui dirait un train de retard car j’étais bloquée, vas savoir pourquoi, dans les archives de ton vieux blog).
    file jusqu’à portofino, si tu peux…

  12. Mmm on 10 août 2011
  13. @Mmm: le vieux blog? effectivement ça commence à dater! bienvenue par ici! Portofino j’y ai déjà passé une journée il y a quelques années, très joli, un peu tape-à-l’oeil selon moi mais il y a de jolies balades à faire en grimpant un peu…

  14. flou on 10 août 2011
  15. Mes parents aussi parviennent à improviser leurs vacances avec succès. Mais l’Italie c’est trop chaud pour mon père (le pauvre!)
    Là, et même si je ne suis pas du tout branchée camping, je te suis… Rolala, les plages, les balades à pieds ou à vélo, les paysages et la gastronomie ; ça me fait rêver! Rien qu’à l’évocation des focaccie à la sauge, je suis partie!

  16. Lilith on 10 août 2011
  17. Ca avait l’air bien sympa en effet.. Merci pour ces bonnes adresses!

  18. absolutelyfaaabulous on 11 août 2011
  19. marché et produits c’est toute cette diversité qui a pratiquement disparu de France! et j’espère que la crise éco ne va pas être un pretexte pour ratiboiser toute cette vie; et qu’ils ne se laisseront pas tondre la laine sur le dos ces italiens!

  20. marie stanescu on 17 mai 2013
  21. Bonjour, je suis tombé par hasard sur cette page en cherchant des avis sur le camping Il Nido Del Gabbiano, merci pour toutes ces infos.
    J’ai une très grande tente (4mx5m), mais tu dis que les emplacements sont petits, est-ce que tu penses que ça serait quand-même jouable ?
    D’autre part j’ai une fille en bas âge, est-ce qu’on peut à peu près circuler en poussette dans le camping ou bien ce n’est pas praticable ?
    Merci !
    Ps : s’il y a une astuce pour le monnayeur des douches je suis preneur 🙂

  22. Thibaud on 14 juillet 2013
  23. @thibaud: à oublier, la poussette au camping et à Framura en général (camping sur plusieurs niveaux, village en escaliers et accès aux plages escarpés! ) je crois me souvenir d’emplacements plus grands oui, mais le mieux est d’appeler le gérant pour lui demander, les meilleurs emplacements vont à ceux qui restent généralement le plus longtemps!

  24. flou on 15 juillet 2013
  25. Nous y sommes allés il y a 3 semaines, magnifique découverte, très bien relatée sur cette page. Je rajouterais que nous avons mangé tous les soir au camping, chez « Roberto », la terrasse offrant une splendide vue, des poissons, spaghetti vongole et autre frittura mista avec il vino bianco dalla pompa, spécialité de la région.
    A noter: la location de caravanes dans le camping.

    La piste cyclable est en effet incontournable.

  26. Hermine on 12 juillet 2014
  27. @Hermine: merci pour votre retour! j’ignorais pour ma part que la location de caravanes était proposée, voilà qui pourra intéresser certains lecteurs! Vous lire me donne envie d’y retourner! 🙂

  28. flou on 21 juillet 2014

Leave a comment