L’instant culturel du 9 février…

IMG_6520

Oyé oyé braves lecteurs, me voilà ici pour vous conter, non pas ripailles et assaisonnements, mais plutôt de quelques lectures récentes dont je n’ai pas encore eu l’occasion de parler ici. Et puis aussi, chose incroyable, j’ai vu des films (si), et même 3 dans la semaine, autant dire que je frole l’overdose cinématographique…

Le bel été de Cesare Pavese ne me laissera sans doute pas un inoubliable souvenir… L’histoire de jeunes gens qui dansent ou peignent un peu mais surtout qui s’ennuient beaucoup, tombent amoureux par désoeuvrement ou mimétisme, se déçoivent, croient mourir et puis non, et finalement s’en veulent plus à eux-même qu’aux autres… Eternelle histoire d’une adolescence qui n’en finit pas…

Le premier amour de Véronique Olmi promettait aussi bien plus qu’il n’apporte en fin de compte… Une femme sur le point de fêter ses 25 ans de mariage s’apprète à déboucher une bouteille de Pommard, alors que son mari ne va pas tarder à rentrer. Elle avise alors, sur la feuille de journal qui entoure la bouteille, une annonce qui semble un avis de recherche destinée à elle seule, une invitation de son premier amour, jeune gênois ténébreux et perdu de vue, à le rejoindre en Italie… S’amorce alors un voyage improvisé, dans la mémoire autant que dans l’espace… (Quand je vous disais que c’était prometteur! Mais ne comptez pas sur moi pour vous raconter la suite!)

Mais passons plutôt à mes tentatives d’incursion dans le grand monde du cinéma… Ma découverte des Parapluies de Cherbourg tout d’abord, un grand moment d’ennui teinté de moquerie (heureusement qu’ils sont tous extrêmement bien habillés, ça distrait), film chantant (faux) à la morale machiste et vieillotte et au happy end pour le moins étonnant… Un film qui a pu sembler avant-gardiste à l’époque, sans doute en raison des travellings époustouflants de la caméra (!), à moins que ce ne soit pour le soin apporté à assortir les toilettes des personnages féminins à la tapisserie des pièces où ils évoluent… Il me faut avouer aussi mon allergie à Catherine Deneuve, contractée à l’université en visionnant Peau d’âne, film au final lui aussi fort surprenant… Depuis, il m’est impossible de prendre cette actrice au sérieux (nan mais franchement, les roulades dans les prés avec le prince en justaucorps, ça vous flingue une crédibilité dramatique) (Ceci dit, pour les amateurs, je signale que Peau d’âne sera projeté à la cinémathèque Oberdan de Milan dimanche 12/02 à 15h)

Pour relever le niveau, passons à Quatre garçons dans le vent, le film de Richard Lester sur et avec les Beatles… (je vous au déjà dit mon grand amour pour les Beatles?) Un film frais et chantant (mais juste, lui) sensé représenter une journée des Beattles en 1964, entre concerts, foules en liesse, conférences de presse et sandwichs triangulaires… Un peu kitsch soit (ils ont l’air de tant s’amuser!) mais tellement sympathique!

Autre film vu cette semaine, 3000 ans après tout le monde, Little miss sunshine, un film barge avec un minibus jaune (je vous ai déjà dit mon amour des minibus jaunes?), des personnages complétement cinglés et une aventure loufoque… Un film plein de grandes interrogations: faut-il ou pas manger des glaces si on veut devenir miss, qu’est ce qu’un loseur, les flics à moto sont-ils des briseurs de ménage, peut-on décemment boire du Fanta en mangeant, et qui est le plus grand spécialiste de Proust aux Etats-Unis? Au final, on n’a pas forcément obtenu de réponses, mais on sourit béatement tout de même…

Et puisqu’on parle de films déjantés, on en vient tout naturellement au film que j’ai vu il y a tout juste 2 jours, La voce della luna (la voix de la lune) de Fellini… Vous savez que j’aime Fellini, sa capacité de méler délire et réél et de pousser jusqu’au bout des situations surréalistes… Avec ce film, on peut dire qu’il a décroché le pompon, et en même temps touché le fond… C’est à la fois débile et génial, poétique et abscons, obscur dans la trame mais avec des scènes d’une acuité et d’une limpidité qui tiennent du génie (la fête dans le hangar, l’élection de miss gnocchi, la campagne la nuit…), il est presque impossible de suivre le fil, comme dans un rêve les scènes s’enchaînent puis s’effacent, je me suis même endormie quelques instants mais ça n’a eu aucune importance…

Voilà, c’était la minute culturelle! Et vous, vous lisez quoi en ce moment? C’est quoi les films qui vous donnent la pêche?

9 février 2012
share on facebook


12 Comments to L’instant culturel du 9 février…

  1. J’aime beaucoup Little Miss Sunshine! Sinon, en ce moment, je lis The Secret History!

  2. la souris on 9 février 2012
  3. Vu et apprécié il y a quelques mois : Made in Italy
    J’y ai découvert un vieux tube italien dont je me régale : http://www.youtube.com/watch?v=27Gshrcqt9c

  4. Mag à l'eau on 9 février 2012
  5. @Mag à l’eau: c’est marrant je connais la chanteuse italienne qui l’a reprise en français cette année! A écouter ici: http://www.youtube.com/watch?v=JSmlpAeFt9M

  6. flou on 9 février 2012
  7. Je viens ici faire mon mea culpa : je n’aime pas Demy…
    C’est un fait ! Je m’y ennuie, je trouve ça cul-cul, mal chanté, plat, insipide…
    A la limite (mais extrême, la limite !), le moins pire, ce sont « Les demoiselles de Rochefort »… A la limite…

    Je n’ai jamais été tentée par « Little miss sunshine » mais je me dis que c’est peut-être une erreur…

  8. La Papote on 10 février 2012
  9. @La papote: en ce qui me concerne il n’y a pas à s’excuser, j’ai trouvé ça tellement mou! je n’ai pas vu les demoiselles de Rochefort, mais je crois que je ne suis pas prete de me lancer!

  10. flou on 21 février 2012
  11. Pas que des bonnes choses je vois, mais c`est gentil de nous prevenir! ;o)
    Je n`ai jamais vu les Parapluies de Cherbourg mais tu m`en as passe l`envie…
    Comme je le disais recemment sur le blog, je me suis lancee depuis peu dans le visionnage de « classiques » du cinema que je ne connaissais pas, et pour l`instant c`est 4/4!
    Cote lectures, j`ai fini « la jeune fille aux cheveux blancs » de Fanny Chesnel et j`ai enchaine sur une BD dont je vais parler prochainement. Histoire de varier les plaisirs!
    Bon week-end Flou! ;o)

  12. My Little Discoveries on 10 février 2012
  13. @My Little Discovery: ce qui est drole c’est que ce sont des noms de films ancrés dans l’imaginaire collectif, meme quand on ne les connait pas, et finalement ce qu’on en voit correspond souvbent si peu à l’idée qu’on s’en faisait! En mieux ou pire, c’est selon… (dans le cas des parapluies de Cherbourg, c’est pire!)

  14. flou on 21 février 2012
  15. Je souhaiterais présenter ma candidature à l’élection de miss Gnocchis… quelles sont les modalités ?

  16. Colombe Linotte on 10 février 2012
  17. @Colombe linotte: c’est des coups à se faire rouler dans la farine oh oh oh

  18. flou on 10 février 2012
  19. Moi je lis Hunger Games c’est super. Je suis en train de dévorer les trois tomes…

    et puis entre deux lectures un peu taggage : http://desiredattentiondeniedaffections.blogspot.com/2012/02/taguee-les-onze-questions-bonjour.html

  20. Xel0u le l0up on 11 février 2012
  21. @Xelou le loup: je vais voir ça…

  22. flou on 21 février 2012
  23. @flou
    La version française ne me séduit pas du tout 🙁

  24. Mag à l'eau on 14 février 2012

Leave a comment