Pao, pingouins à outrance* et panettone milanais…

pao pingouin panettone

Bien qu’ils soient de moins en moins nombreux, vous avez peut-être déjà aperçu quelques panettoni de ciment déguisés en pingouins dans les rues de Milan. A l’origine horde silencieuse peuplant les parkings, ruelles et aires de jeux, ils se sont peu à peu délavés dans le crachin milanais… Mais qui sont-ils, ces animaux mystérieux? L’oeuvre de Pao, de son vrai nom Paolo Bordino, l’artiste qui, grâce à eux, s’est fait connaître, et qui aujourd’hui encore, les emporte au coeur de son travail sur la scène artistique italienne et mondiale.

street art milan

Sa brillante idée fut d’égayer en 2000 le panorama milanais de petits personnages colorés en utilisant l’un des emblèmes de la ville, les fameux dissuaseurs de béton dessinés par Enzo Mari, et utilisant la silhouette stylisée du panettone milanais. Un clin d’oeil urbano-gastronomique qui fera son succès dans les coeurs citadins, lui permettra d’exposer dans de hauts lieux de l’art contemporain, et même de collaborer en 2010 avec le fameux producteur de panettone Motta à l’occasion des fêtes de Noël…

panettone pingouins pao

Devenu depuis emblème du studio de communication visuelle de Pao, le petit pingouin bleu est aussi devenu la star de la ligne de produits dérivés du Paoshop, des souvenirs décalés en mode milanais!

graffiti milan

*Pao est non seulement le diminutif de Paolo, mais aussi le nom du projet formé par les initiales de « pinguini a oltranza », pingouins à outrance…

www.paopao.it

25 janvier 2013
share on facebook


4 Comments to Pao, pingouins à outrance* et panettone milanais…

  1. Ah quel beau post! Ces pingouins sont la première chose que j’ai vue à Milan, avant le Duomo et tout le reste!

  2. L'armadio del delitto on 25 janvier 2013
  3. @L’armadio del delitto: c’est étonnant que personne n’ai cartographié leur position… il parait que beaucoup ont été volés, surtout quand Pao a commencé à se faire connaitre…

  4. flou on 29 janvier 2013
  5. Sympa =)

  6. Lilith on 25 janvier 2013
  7. Hé hé, ça donne envie de les suivre, les photographier … addictif !

  8. heidi on 26 janvier 2013

Leave a comment