Rôtisserie, mode et poulets…

rotisserie & delicious milano

Après les macarons, les bagels et les burgers, les spécialistes sont formels, la prochaine lubie des citadins sera pour le poulet rôti… Du coup, haro sur les buns et sus aux tourne-broches qui ronronnent déjà dans quelques endroits à la déco savamment rétro-populo, quoiqu’à la note un peu plus salée que ne le mérite un bon poulet…

Evidemment, je ne pouvais pas rester sans avis sur la question (genre je suis trop bien informée et quand on m’interrogera sur la tendance, je pourrai prendre un air blasé pour dire pfiou vous en êtes encore là mes pauvres chéééris) alors un jour de pluie, je me suis glissée dans la première rôtisserie venue, sobrement intitulée 212 Rotisserie&Delicious.

poulet roti milan

Au menu, du poulet rôti, du poulet frit, de la salade de poulet, des sandwichs au poulet… On en ressort avec des ailes et une crête si l’on n’y prend pas garde, mais l’unicité des propositions garanti au moins la qualité du produit: le poulet est landais, Label Rouge et de premier choix, et décliné sous différentes formes (nuggets, mariné, au curry…) et formats (en quart, moitié ou entier) à des prix qui varient selon la formule choisie: si le 1/4 de poulet roti + légumes grillés ou les salades sont abordables, le 1/2 poulet des gros mangeurs vous coûtera 14 euro, de quoi se passer d’accompagnement, de dessert et même de café…

rotisserie milan

L’ambiance est chouette, accueillante et pas trop préfabriquée, j’ai aimé le grand miroir, les tabourets au bar où on peut manger devant les poulets qui tournent, les assiettes à fleurs un peu kitsch et la présence au menu de camenbert frit et pané, comme une tentatrice incongruité!

Les bémols: le pain, qu’on délaisse sans regret, l’huile d’olive présente sur les tables qui n’a aucun intérêt, et la carte des desserts qu’on aurait aimé moins barbante (qu’on se le dise, y’en a marre de voir toujours les 3 même trucs au menu!)

poulet roti milan

Honnêtement, pas de quoi rivaliser avec mes deux adresses fétiches à poulet (dont je me réjouis qu’elles puissent bénéficier de ce regain d’interêt volailler), mais l’endroit a au moins le mérite d’initier le mouvement du fast food à hype-poulets, dont je sens que je vais, comme pour les burgers et autres modes-à-manger, très vite me lasser…

212 Rotisserie & Delicious – via Piopette 3 – Milano

20 mai 2013
share on facebook


4 Comments to Rôtisserie, mode et poulets…

  1. Je suis ravie d’apprendre que tu as des adresses fétiches à poulet ^^ !

  2. ohoceane on 20 mai 2013
  3. @ohoceane: un jour je parlerai de cette manie d’avoir des adresses fétiches à tout, et du fait que ça m’oblige à faire le tour de la ville quand j’organise un diner 😀

  4. flou on 20 mai 2013
  5. Trop de poulet ne tue t’il pas le poulet? 🙂

  6. Lilith on 20 mai 2013
  7. Quand j’étais au Danemark, il y avait des « french chicken ». Je me disais mince, un truc que je connais pas. Je suis french pourtant !
    C’était du poulet rôti.

  8. Uty on 19 juillet 2013

Leave a comment