Sognasi*, une ville à rêver…

IMG_7010

Ceux qui ont déjà mis les pieds en Italie n’ont pas pu manquer d’apprendre au moins 2 mots, affitasi e vendesi (à louer et à vendre) placardés un peu partout en ville sur les portails, vitrines et grilles, pour signaler aux éventuels locataires ou aux chanceux acheteurs les appartements libres… La tradition locale veut que ces panneaux soient colorés, voire carrément fluos, histoire de créer des kaléidoscopes déjantés devant les entrées des plus grandes cours d’immeuble… Des symboles criards devenus emblématiques, et donc aussitôt détournés par des artistes, confirmés ou en herbe, et placardés à leur tour en masse sur les murs de la ville…

Une bien innocente façon de crier ses envies pour demain, non pas à louer ou à vendre, mais à boire, raconter et colorer, à ensabler, rêver ou embrasser, pour un espace public et une ville à jouer, à inventer ou à aimer…

J’aime ces déclarations d’amour (de dégoût parfois? odiasi, rubasi, sgovernasi…) au sus et au vu de tous, ces réappropriations d’une ville qui n’est pas que boursière, financière et immobilière, mais qui est aussi un lieu de vie, d’échange et de découvertes…

*à rêver

16 mars 2012
share on facebook


10 Comments to Sognasi*, une ville à rêver…

  1. je suis plus marquée par les avis de décès collés sur n’importe quel support.

  2. heidi on 16 mars 2012
  3. et la bénédiction des maisons ? J’ai eu ça sur ma porte une fois, je sais pas s’ils l’ont fait où non mais je vis peut être en une maison bénie …
    Sinon, j’adore l’article !

  4. Lucie on 16 mars 2012
  5. @Lucie: en général ils passent pour t’avertir, mais il faut les accueillir (et aussi contribuer financièrement) pour qu’ils viennent bénir ta maison… ceci dit vu qu’ils le font au moins une fois par an, ça a sans doute déjà été fait par le passé!

  6. flou on 17 mars 2012
  7. J’aime beaucoup !

    (Pour ce qui est de la bénédiction, j’en ai entendu parler, mais ils ne sont pas venus sonner – mon discours de refus était prêt !)

  8. M'dame Jo on 18 mars 2012
  9. @M’dame Jo: bon moi je n’ai rien contre eux, je les renvoie poliment… sauf qu’il y a des périodes où je perds patience, genre quand dans la meme semaine se succèdent prètres, prosélytes politiques puis adeptes de krishna… (vécu il y a quelques mois!) ça me démange de laisser un billet sur la porte: attention chien méchant! 😀

  10. flou on 18 mars 2012
  11. C’est pas tant d’avoir quelque chose contre eux, c’était plus tôt ne pas savoir comment refuser de façon appropriée. Nouveau pays, j’étais là depuis quelques semaines seulement avec un italien de quelques semaine seulement, dans un petit paese… le faux-pas menace en permanence 😉

  12. M'dame Jo on 18 mars 2012
  13. Superbe ce mur!! (si c’est pas indiscret il se trouve où??…)

    J’ai aussi droit au petit mot chaque année pour la bénédiction des maisons, mais encore plus étonnant au bureau! où un pretre se deplace et béni ceux qui le souhaitent dans la salle de réunions!

  14. Clemy on 20 mars 2012
  15. @Clemy: en fait c’est sur le pont de la gare de Porta Genova (c’est un peu un pont-galerie depuis quelques années, les gens y dessinent, collent, expérimentent…) Pour ce qui est de la bénédiction professionelle, j’imagine que c’est une expérience à vivre mais euh… nan quoi…

  16. flou on 20 mars 2012
  17. Merci!!! J’irai voir ça 😉

  18. Clemy on 21 mars 2012
  19. chez nous en Scile, la bénédiction des maisons est presque… obligatoire, en fait le soir de l’Immacolata (8 décembre ou 12 je ne sais plus), le pretre passe dans tout le centre ville et bénit directement la rue entière. est-ce que ça marche mieux en bénédiction de groupe? va savoir?
    pour les affitasi…c’est plutot la carte des morts qui fleurit (si l’on peut dire comme ça) un peu partout avec certains endroits de prédilection, genre à coté d’un passage à niveau du coup tu les lis en attendant que le train passe…(c’est du vécu!).
    j’ai meme eu droit à une étude statistique faite par mon fils qui m’a fait remarquer que les gens mouraient beaucoup au mois de septembre vu la quantité de papiers collés sur le mur… il a certain sens de l’humour macabre!

  20. doro on 21 mars 2012

Leave a comment