Taralli pugliesi dolci…

IMG_1769

Je poursuis l’exploration du livre de cuisine des Pouilles dont je vous parlais l’autre fois, avec cette fois une recette sucrée, celle de ces fabuleux taralli dolci qu’on achète là-bas en vrac sur les marchés… il en existe de toutes sortes, les meilleurs étant selon moi les plus grands, ceux enrobés d’un glaçage au citron, dont il va être ici question… Encore une fois, pas de subtilités ni d’ingrédients compliqués dans la recette, mais un peu de patience et un tour de main à prendre…

Ingrédients (j’ai un peu modifié les proportions pour un résultat moins sucré): 500g de farine 00, 4 oeufs, 4 càs de marsala (ou autre vin liquoreux), 85g de sucre, 4càs d’huile d’olive, une pincée de sel

Mélanger la farine avec le sucre et le sel. Former un puit, y verser les 4 oeufs, l’huile d’olive et le marsala, mélanger puis pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte souple et homogène. Prélever sur cette boule de pâte un morceau de 2X2X6cm environ (c’est très approximatif, mettons-nous d’accord, c’est juste pour vous donner une idée) et le faire rouler entre vos mains jusqu’à obtenir un boudin de 15cm de long. Unir les 2 extrémités pour former une petite couronne. Recommencer l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Faire bouillir une grande quantité d’eau dans une casserole. Y déposer les couronnes de pâte (4 ou 5 à la fois) et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils remontent et affleurent en surface. Egoutter à l’aide d’une écumoire, et déposer sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant bien.  Recommencer l’opération jusqu’à ce que toutes les « couronnes » soient cuites.  Enfourner ensuite la plaque du four à 200°C pour 20 à 25minutes environ. Les taralli vont gonfler à la cuisson et devenir lisses et brillant.

Pendant ce temps, prépare le glaçage: fouetter 250g de sucre glace avec +/- le jus d’un petit citron (le glaçage doit être très épais, adapter en fonction la quantité de jus de citron). Dès leur sortie du four, plonger les taralli encore chauds dans le glaçage, les égoutter quelques instants pour ôter l’excédent et laisser refroidir sur du papier sulfurisé.

A déguster froid, sur la plage pour avoir les doigts qui collent, ou en sortant de l’eau avec un café frappé… (ou plus classiquement, au petit déj ou à l’heure du thé…)… je ne sais pas vous, mais rien qu’à cette évocation, mes orteils cherchent à faire des ronds dans le sable et ma main tâte la poche du sac à la recherche du tube de crême solaire…

en passant, ceci est ma participation au concours Tea Time Party organisé par Cuisine d’ici et d’ailleurs

25 avril 2011
share on facebook


7 Comments to Taralli pugliesi dolci…

  1. Sur la plage, pourquoi pas ! Mais avec un beau petit thé, le glaçage un peu acidulé, et entre copines…

  2. matchingpoints on 25 avril 2011
  3. Mais oui, ça doit être bon ça! Bonne chance pour le concours. Je n’ai pas vu les autres participations mais je dis qu’avec un nom aussi sympa et de telles petites gueules d’amour, ils ont toutes leurs chances les taralli pugliesi dolci.

  4. Ambroisie on 25 avril 2011
  5. oulaa! je ne connaissais pas, mais j’ai très envie de connaitre… miam!

  6. bwak on 25 avril 2011
  7. Je suis une grande fan des taralli pugliese que mon chéri me ramène directement de Catanzaro jusqu’à Milan, et je viens de découvrir ta version sucrée qu’il me tarde d’essayer!! Par contre je pense l’associer à un glaçage au nutella (4CàS sucre glace, 2CàS nutella, 1CàS eau tiède), pour faire la gourmande jusqu’au bout!

  8. Marie_@_Milano on 7 décembre 2012
  9. @Marie_@_Milano: tu as raison, ce n’est pas encore le moment des bonnes résolutions! ^^ les taralli salés, il faut les essayer maison, c’est un vrai bonheur et on peut multiplier les versions…

  10. flou on 11 décembre 2012
  11. ahhhhhh enfin la recette des gateaux de mon enfance !!
    merci merci merci

  12. rachel on 9 mai 2015
  13. @rachel: super! tu me iras ce que tu en penses et si cette recette correspond bien à tes souvenirs! 🙂

  14. flou on 12 mai 2015

Leave a comment