du vrac tu peux pas pire… et des tartes!

53260858

je vous mets quelques images du bazar milanais du week-end, entre une bataille générale de balles en mousse bleue vendredi soir Piazza San Lorenzo, les bersaglieri emplumés pour leur rassemblement annuel dimanche, et les supporters de foot honnis, qui quelques heures plus tard hanteraient les rues, ivres morts, jouant à tue-tete la cucaracha au klaxon sous mes fenetres…

et puis dimanche soir, pour féter le retour du soleil, diner polonais en habits folklorique, à haute teneur en chou et betterave, avec des gens à tete de patineur, un chat et un dessinateur à bretelles…

et puis l’arrivée hier de la mère du mec à Milan, d’où un rangement nécessaire de notre apocalyptique intérieur (j’éxagère à peine), et la confection (il ne sera pas dit par la mamma que je ne nourris pas mon monde), d’un pain aux céréales, d’une brioche au sucre pour les petit déj, d’une tarte au kiwi et de tartelettes aux fraises pour les gouters…

de quoi nous donner des forces pour arpenter la ville cette semaine, en plus de pas mal de travail à finir, de lectures dont il faut absolument que je vous parle, d’un cours de claquettes intempestif prévu dimanche, sans parler du champignon à nourrir… j’apprends là-dessus que les délires footbalistiques reprendront ce week-end, une nuit blanche en perspective en cas de victoire (du coup, je suis automatiquement pour le Bayern, je sais c’est très mauvais esprit mais je m’en fous, j’adore la choucroute)…

…d’où ce post merdique à souhait… pour me faire pardonner je vous livre la recette des tartes aux fruits…

The pâte à tarte sablée avec des fruits dessus

Dans un saladier verser 250g de farine, 100g de sucre et une pincée de sel. Former un puit, y mettre 150g de beurre mou coupé en dès, incorporer ceux-ci à la pâte en frottant les mains entre elles pour former un sable fin. Ajouter un oeuf et pétrir, former une boule, l’entourer de film étirable, mettre au frigo pour la nuit.

Le lendemain, couper en fines tranches les fruits que vous souhaiter entarter, en privilégiant de belles couleurs, voire en mélangeant les fruits pour obtenir des tartes à rayures… j’ai opté bien évidemment pour les kiwis (dont les difficultés de stockage se poursuivent) et les fraises (rouge et vert… hum… un peu trop italien ça… c’est quoi déjà les couleurs du Bayern?…)

Etaler la pate et en garnir autant de moules que possible (dans mon cas, un grand et 4 petits), faire cuire à blanc à 180°C jusqu’à ce que la pâte soit dorée (30 minutes environ). Laisser refroidir. Garnir avec les fruits. Couvrir d’un léger glaçage (sucre+eau) pour faire briller et empécher l’oxidation des fruits, laisser reposer à température ambiante 1/2h, c’est pret!

à très vite, avec un peu plus d’organisation, un peu moins de précipitation et tout plein de trucs chouettes!

19 mai 2010
share on facebook


No comments yet.

Leave a comment