Mr Gwyn, d’Alessandro Baricco…

IMG_7147

Quand des copains m’ont offert ce livre pour mon anniversaire en me disant « on te l’a pris en italien, comme ça on est sûrs que tu l’as pas lu, vu qu’il a pas encore été traduit », j’ai pensé « trop aimable, je vais encore mettre 6 mois à le lire et je vais pas tout comprendre… » Mais en fait, bien leur en a prit! Ce livre est sensationnel (sans exagération aucune) et je suis ravie d’avoir lu un de mes auteurs préférés en langue originale. Un auteur versatile, qui a toujours l’air d’écrire sans effort, avec une grande justesse dans le portrait des personnages et, dans un idéalisme presqu’adolescent, avec l’idée qu’il importe plus que les choses soient, plutot qu’elles ne se concrétisent…

Mr Gwyn, après avoir été accordeur de pianos, est devenu écrivain, du type vaguement associal et rêveur… Il tire de ces deux activités successives un caractère à la fois extrêmement précis et méticuleux, et un peu inadapté au monde réél, qui finissent par se confondrent en un spleen vaguement balloté de laveries en échoppes… Le jour où il décide d’arréter d’écrire des romans, à la barbe de ses admirateurs et de son agent, pour devenir copiste-portraitiste sur commande, c’est à dire réussir à produire, d’après l’observation d’un individu, le récit d’une tranche de vie correspondant à ce qu’il a pu capter de l’essence de son modèle, il ne rencontre que suspicion et incrédulité…

Pourtant, à travers son talent pour voir les gens, et grâce à la perspicacité de Rebecca, son premier modèle devenue son assistante, Mr Gwyn et son projet doux-dingue perdront peu à peu de leur irréalité, pour finir par se fondre dans un projet de bien plus grande envergure…

Un voyage au pays des mots qui disent et des mots qui laissent deviner, je vous le recommande chaudement dès sa sortie en France! (vas-y comme je me la pète)

Et vous, vous lisez des livres en VO? Et surtout, vous aimez Baricco? Bonne semaine à tous!

19 mars 2012
share on facebook


13 Comments to Mr Gwyn, d’Alessandro Baricco…

  1. Une fois avalés les livres francophones (susceptibles de me plaire) des rayons de la Feltrinelli , je suis passée moi aussi à l’italien pour élargir le choix de mes lectures… J’ai lu, entre autre, Italo Svevo pour me faire un peu de culture G, mais j’avoue ne pas connaître Baricco… ça me tente!!
    Si tu en as lu plusieurs, peux tu me conseiller son meilleur? Merci!

  2. marie-no on 19 mars 2012
  3. @marie-no: question difficile! je ne peux que te conseiller celui avec lequel j’ai découvert l’auteur: « Novecento », absolument épatant! Sinon, « cette histoire là » ou « city » sont géniaux aussi! (le seul que je n’ai pas trop aimé, c’est « soie »…)

  4. flou on 19 mars 2012
  5. Merci!! Je te ferai savoir ce que j’en ai pensé…!

  6. marie-no on 19 mars 2012
  7. moi aussi j’adore l’écriture de Baricco et « Soie » est un des ses livres que j’ai particulièrement apprécié comme « Novecento » (!). J’ai eu plus de mal avec « Sans sang ».
    J’avoue ressentir un peu d’envie à l’idée qu’il va falloir attendre plusieurs mois avant de le lire en français…ou un peu plus avant de lire l’Italien! Mais bon c’est un petit bonheur à l’horizon, ce n’est pas désagréable non plus.

  8. une libellule on 19 mars 2012
  9. @une libellule: en fait on me l’a offert en décembre, donc ça fait déjà un moment, du coup ça ne devrait plus trop tarder pour la traduction! C’est vrai que « sang sang » était particulier, très dur meme, mais très fort à la fois…

  10. flou on 19 mars 2012
  11. Ca fait penser à un film de Gondry, tout ça… Et ça donne surtout envie de le lire, vivement qu’il soit traduit!
    (en plus la couverture est trop belle)

  12. Violette on 20 mars 2012
  13. @Violette: l’édition française aura sans doute une autre couverture!

  14. flou on 20 mars 2012
  15. Dans le genre facile à lire en VO,simple et profond à la fois, il y a Erri De Luca, moins médiatisé que Baricco.

  16. Matching Points on 22 mars 2012
  17. @Matching Points: pas un inconnu non plus! j’en ai justement un à lire en italien, je pensais le réserver à un prochain voyage en train…

  18. flou on 22 mars 2012
  19. Miss Flou, on est ravis que le livre t’ait plu mais il faut que tu saches qu’on te l’a offert en italien dans le seul but qu’Emilio aussi puisse le lire!!! 😉

  20. Marieke on 24 mars 2012
  21. @Marieke: un mythe s’effondre! (ceci dit je lui repasse quand il veut) (mais il aura droit à une interrogation écrite après!) 😉

  22. flou on 25 mars 2012
  23. Je lis désormais tous mes livres d’auteurs italiens en VO et c’est pour moi un immense plaisir. J’ai bien l’intention de lire Mr Gwyn ainsi que la suite de ce roman, Tre volte all’alba, qui vient de sortir en mars.
    Pour ceux qui hésitent encore à se mettre à la VO, Novecento existe en collection bilingue ( Folio je crois) et Seta , que je viens de lire est un roman très court au vocabulaire simple qui ne présente aucune difficulté de compréhension. ( Pour avoir un aperçu vous pouvez consulter les extraits en italien donnés suite à mes 2 chroniques sur mon blog)

  24. E.Caminade on 24 avril 2012
  25. Un livre magnifique, comme tout ce qu’a pu écrire (et écrira) Alessandro Baricco. Les Châteaux de la Colère reste mon préféré… quoique Novecento… et puis Soie… et puis Mr Gwyn… L’embarras du choix.
    Merci pour l’info de la suite du roman « Tre volte all’alba »… j’irai l’acheter lors de mon prochain passage en Italie.

  26. Julien on 8 mai 2013

Leave a comment